Migrations rurales vers les terres de colonisation en Bolivie

par Morello Giovanni

Thèse de doctorat en Études sur l'Amérique latine

Sous la direction de Jacques Chonchol.

Soutenue en 1986

à Paris 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce travail a pour objet l'etude des migrations rurales vers les terres de colonisation en bolivie; il traite donc, dans un pays determine, d'un aspect particulier des phenomenes migratoires. Nous envisageons notre recherche comme une contribution a un effort de synthese dont l'aboutissement depasse largement les ressources d'une seule personne, ceci nous obligeant, dans notre effort critique a nous limiter a quelques unes des analyses les plus significatives pour notre propos. Le texte se distribue sur huit chapitres. Le premier presente le contenu theorique et methodologique de notre recherche, portant a la fois sur la critique de certaines theories des migrations, sur l'elaboration d'une definition provisoire et sur la construction de l'objet de recherche. Ensuite au cours des trois chapitres suivants il est question successivement: des causes du processus migratoire analyse dans ses lieux d'origine et ce qui amene des paysans boliviens toujours plus nombreux vivant dans les zones rurales traditionnelles a se diriger vers les nouvelles terres de colonisation. On voit en particulier les conditions de production, les conditions socio-culturelles et politiques, etc. . . A partir du chapitre v, nous considerons les migrants dans leur terre d'accueil, une fois installes en zone de colonisation. Cette recherche s'appuie tant sur des donnees primaires que secondaires. Parmi les premieres il convient de signaler les resultats d'une enquete menee sur le terrain aupres d'un echantillon de la population objet de l'etude. Notre systeme d'hypotheses met en relief une dynamique paysanne globale bolivienne sui generis qui en fin de compte, pour beaucoup d'individus, debouche sur des blocages qui les amene a faire une evaluacion globale negative et les pousse a chercher une nouvelle alternative, toujours dans le secteur rural. Malheureusement, la formation sociale bolivienne dependante est marquee par de tel les contradictions qu'il ne suffit pas de se diriger vers la frontiere agricole ouverte que constituent les terres de colonisation pour que celles-la disparaissent comme par enchantement. Aussi la dure realite se rappelle aux migrants qui retrouvent, la, une situation problematique semblable a l'anterieure.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : viii, 257 f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Institut des hautes études de l'Amérique latine. Bibliothèque Pierre-Monbeig.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 13327
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.