La charpente modale du sens. Pour une semio-linguistique morphogenetique et dynamique

par Per Aage Brandt

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de A. JULIEN GREIMAS.

Soutenue en 1987

à Paris 3 .


  • Résumé

    La these presente une nouvelle theorie des modalites au sens semiotique : des surdeterminations du faire et de l'etre qui servent de base a l'articulation du parcours narratif; et au sens linguistique: des valeurs ou formes de contenu figurant dans le signifie des verbes et expressions modaux. 1) elle reformule critiquement la syntaxe modale proposee par a. J. Greimas; ainsi, elle degage le parallelisme des deux series modales, l'une deontique et ontique, l'autre epistemique et alethique. Et elle montre l'existence d'un noyau commun aux deux series et aux deux paliers de chaque serie. 2) elle reformule critiquement la version glossematique de l'analyse modale donnee par g. Bech, reprenant o. Jespersen au sujet des negations recta et obliqua, permettant de distinguer les valeurs modales faibles et fortes. 3) elle degage l'idee pre-topologique pertinente et nouvelle qui est formulee par e. Sweetser et l. Talmy (root modal theory); elle confronte les modelesscenarios root avec bech et greimas, et la rearticule dans les termes de la theorie des catastrophes selon r. Thom et j. Petitot. 4) elle developpe une analyse de l'actant et de l'univers narratif sur cette base, apres avoir dote les schemes tc de nouvelles conventions singularisantes et dynamistes. 5) deux lectures bibliques sont offertes, a titre d'exemples de la perspective modale et topologique et de son effet sur l'interpretation semio-narrative. 6) au niveau discursif du parcours generatif, les modalites cognitives sont reinterpretees par une theorie chorematique (fortement localiste), qui permet ensuite de reecrire l'analyse de la veridiction, et celle des aspectualites. 7) la semantique discursive offre une nouvelle analyse du seme comme choreme modalement attache a l'actant, interpretation de la predication qui permet de proposer une semantique verbale phrastique discursivement motivee. 8) au-dela de la phrase, la morphologie des modes (ind. Subj. ) est finalement interpretee dans la perspective actantielle et au niveau du dire comme acte langagier. Le parcours generatif est ainsi suivi jusqu'au bout.


  • Résumé

    This thesis presents a new theory of modality and the modalities, in the semiotic sense of these terms: surdeterminations of doing and being, on the base of which the narrative process is articulated; and in the linguistic sense : values or forms of content appearing in the semantics of modal verbs and expressions. 1) it restates critically the modal syntax formulated by a. J. Greimas; two parallel modal series are found, a deontic and ontic series, and an epistemic and alethic series; the modal coherence in the two systems is the same. 2) it examines the glossematic version (g. Bech and o. Jespersen on negation). 3) it examines the root modal theory (e. Sweetser and l. Talmy) and compares it to the semiotic versions, and to theory of catastrophes (r. Thom, j. Petitot). 4) it elaborates a tc version of modalities, the actant, and the narrative "universe" (greimas), on the base of new dynamic conventions. 5) it proposes two readings of texts from genesis, illustrating the effect of the new conception in text analysis. 6) on the discourse level of the global theory, it reanalyses greimasian veridiction, and proposes a coherent localistic reading of predicate structure, and of aspectuality. 7) it discusses phrase structure analysis and verbs as signifiers of tc-schemes. 8) it reanalyses the morphology of mode and tense in the modal framework.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.