Discours du récit mytho-épique

par Kassem Almekdad

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Georges Kassai.

Soutenue en 1987

à Paris 3 .


  • Résumé

    Depuis les travaux des formalistes russes, notamment celles de propp sur les contes populaires russes et l'approche qu'il avait entreprise pour une meilleur comprehension de ces contes, les efforts se sont multiplies dans cette nouvelle voie analytique. Les tentatives tant exploratrices que creatrices ont mis la question de l'analyse de l'oeuvre litteraire devant plusieurs methodes qui varient selon les considerations personnelles de chaque chercheur ou theoricien; considerations basees la plupart du temps sur le jugement porte sur la langue, la parole ou sur le langage en general. En bref, l'analyse narratologique puise ses sources essentielles dans la linguistique abstraction faite de ses tendances. Une oeuvre litteraire est avant tout un ensemble de signes ecrits (quelquefois oraux) combines de maniere a donner un ou des sens, une ou des significations dont l'auteur n'est pas forcement tenu a s'en rendre compte lors de la redaction ou la production. Le sens ou la signification apparaissent apres des efforts de decodage deployes par l'analyste qui peut porter un regard different de celui du producteur du texte, d'ou la variete des approches analytiques qui s'efforcent, toutes, a rendre compte du texte (narratif ou autre). Dans certaines de ces approches l'accent est mis sur le fonctionnement du texte, sur sa structuration et sa cloture, d'autres cherchent a mettre en evidence ses fonctions ou son inscription dans une interaction. Dans notre lecture de l'epopee de gilgamesh nous avons essaye de ne pas favoriser l'une de ces differentes approches aux depens des autres (sauf involontairement) car elles ont toutes presque le meme but : explorer l'univers complexe du recit afin de mettre en evidence le mecanisme qui fut, a un moment donne, a la base de sa production. C'est donc en nous basant, essentiellement, sur les efforts que nous avons aborde notre epopee en tant que texte narratif. C'est pour cela que nous avons re-pose le probleme du discours et expose celui du recit pour passer a la question du symbole. Mais un analyste se doit reflechir sur la question de la lisibilite de son corpus ou comment celui-ci a ete lu?. En effet, notre travail a tente de repondre a cette question.


  • Résumé

    Ever since the woork of the russian formalist, particulary that of propp on russian folk-tales and the efforts towords arriving at a clearer understanding of these efforts in this new analitical field have redobled. Thes approches both exploration and creative have put the subject of the analysis of litterary ahead of several methods witch vary according these personal view-point of evry researcher or theori cien based larglly on their evaluations of language-system (langue) language-use (parole); on the subject language in generaly (le langage en general). Briefly put, narrative analysis finds its essential basis in linguistics drawing from its directions and its schools. A work of litterature is in the first place a collection of written (thought sometimes oral) sings combined in such away as to have one or several several meanings or significations witch the author is not of necessity obliged to explain at the time of writing (production). The meaning or significance becomes apparent folwing decoding techniques of the text in a different way from that of its authors, thus the variety of analytical approches each tring to explain the text. In some of these approches the stress is placed on the workings of the text, on its strucruting and its closure others attempt to examine its functions or its inscrip tion in the interaction. In reading the epic of gilgamesh i have tried to avoid basing basing my approche on any speciyfic one of these various systems since they all have nearly the same aim, namely to explore the complex world the story in order to reveal the workings whitch at a given period throught in into being.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 263, 39 f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 12839
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.