Les maires dans le département du Var de 1800 à 1940

par Jocelyne George

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Maurice Agulhon.

Soutenue en 1987

à Paris 1 .


  • Résumé

    En 1789, les communautes de la basse-provence orientale ont une forte tradition municipale sur laquelle vient se greffer l'experience democratique revolutionnaire. Sous le consulat et l'empire, le maire est considere comme un rouage de la nouvelle machine administrative. Son education, en ce sens, commence. Des 1806, les royalistes controlent la mairie du chef-lieu du nouveau departement ; ils fondent autour de la prefecture un reseau de maires qui survit, a coup de compromis, tout au long de la periode etudiee, avec des dominantes politiques successives. La monarchie de juillet fabrique l'image paternaliste du maire. 43 maires republicains elus en 1848 (sur 137 communes), rappellent que le maire peut etre considere aussi comme le representant de la commute. Le desir d'elire le maire est tres fort, il sous-tend les luttes republicaines jusqu'en 1884 ou ce droit est assure par une loi qui limite ce qui ne peut plus etre empeche. Apres 1884, les petits exploitants elus maires de village s'effacent derriere les anciens ou nouveaux notables qui dirigent les villes. Ces derniers s'affrontent dans la determination touristique du departement et a travers l'election (1885) et la defaite (1893) du depute clemenceau. Elu senateur en 1902, celui-ci recourt au clientelisme municipal pour assurer sa reelection menacee par l'opposition des maires socialistes. Apres 1919, les maires nouent des relations confuses dont le partage des sieges senatoriaux semble l'objectif principal ; a cette epoque, la mairie peut devenir le tremplin d'une carriere politique. En 1929, a l'issue d'une campagne modele, la droite conquiert toulon, ville ouvriere, jacobine, puis radicale. L'etude a permis, entre autres choses, de suivre la sociologie de tous les maires d'un departement pendant 140 ans, de distinguer des images successives de maire qui renvoient a diverses conceptions de l'etat, de voir se structurer un espace departemental en fonction d'enjeux politiques et economiques exprimes par les luttes pour la mairie et enfin, de remettre en cause le caractere second attribue au "local" par rapport au "national".


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (VI-1043, 32 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 975-1012. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 352.007 2 GEO
  • Bibliothèque :
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 87 ! 122

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5417-1987-639
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 464
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 89-240
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 13392-<1 À 5>
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.