Les intellectuels chrétiens et les Juifs au Moyen Age : polémique et relations culturelles entre chrétiens et juifs en Occident du XIIe au XIVe siècles

par Gilbert Dahan

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Bernhard Blumenkranz.

Soutenue en 1987

à Paris 1 .


  • Résumé

    (1) La condition générale des Juifs se dégrade en occident aux XIIe-XIVe s. : naissance d'accusations diverses, multiplication des persécutions, expulsions, à quoi s'ajoutent diverses exactions de la part du pouvoir royal. Leur condition juridique même changé, passant du statut de citoyen romain à la quasi-servitude qu'implique l'appartenance au pouvoir royal ou seigneurial. (2) L'Église définit une attitude double à l'égard des Juifs : elle assure leur survie et interdit le baptême forcé, mais, d'autre part, elle multiplie les mesures de séparation, de restriction et d'avilissement et met en œuvre une politique active de propagande missionnaire. (3) Cette dualité caractérise aussi l'ensemble des rapports intellectuels entre Chrétiens et Juifs. D'une part, l'époque voit de multiples échanges entre eux : autour de la Bible, au niveau aussi bien de la critique textuelle que de l'exégèse même ; les études hébraïques se développent, avec le concours d'abord de Juifs puis de convertis. Autour de la science, notamment en astronomie et en médecine ; les Juifs contribuent à faire passer en occident les progrès de la science arabe ; en philosophie, les solutions adoptées par Maimonide dans le conflit entre la pensée arabo-hellénique et les doctrines tirées de la Bible, séduisent les théologiens Chrétiens. (4) Mais en même temps se développe aussi la controverse avec le Judaïsme, tant sur le plan pratique (aux controverses spontanées succèdent les procès officiels) que dans des œuvres littéraires (Contra Iudaeos). La méthode se renouvelle, particulièrement par un élargissement du concept d'auctoritas, incluant la littérature rabbinique. Dont certains polémistes Chrétiens possèdent une connaissance approfondie. Les thèmes de la polémique restent cependant les mêmes : inintelligence de l'écriture par les Juifs, vérités du Christianisme, erreurs du Judaïsme. (5) On constate encore une certaine ambivalence dans la méditation des penseurs Chrétiens sur la survie d'Israël : à ceux qui, partant du constat de la vétusté du Judaïsme, dépouillent les Juifs de leurs valeurs propres s'opposent ceux qui assurent que, bien que coupable, le peuple Juif doit survivre. Mais le problème semble souvent ressenti théoriquement - une image abstraite se dessinant dans leurs écrits, caricaturale, voire chargée de traits fantastiques issus du peuple.

  • Titre traduit

    Christian scholars and the Jews in the Middle ages : polemics and cultural relations between Christians and Jews in Western Europe, XIIth-XIVth cent


  • Résumé

    The condition of the Jews in Western Europe, XIIth-XIVth cent. , can be caracterised by its constant degradation : numerous accusations and persecutions, to which could be added exactions from the royal power. The legal status changed as well, from Roman citizenship to serfdom, as the Jews became a private property. The attitude defined in canon law is ambivalent : if the church tried to keep the life of the Jews and forbade forced Baptisms, it enacted many decrees and undertook an active policy of mission. We can notice the same duality within the intellectual relationship between Christians and Jews. First, the contacts were more frequent, about Biblical subjects (the critical text of the Vulgate as well as the exegesis) ; hebrew was studied more, with the help of Jews, then with converts. In the field of astronomy and medicine, the Jews contributed to the transmission in Western Europe of the improvements of arabic science; in philosophy, the solutions given by maimonides in the conflict between arabohellenic thought and doctrines drawn from the Bible were often agreed by Christian theologians. However, at the same time, the controversy with Judaism was growing, in oral disputations (but instead of free discussions, there were trials) as well as in literary works (Contra Iudaeos). The method was renewed, notably by an enlargement of the concept of auctoritas (which included then rabbinical literature, well known by some christian polemicists). The polemical themes were always the same : Jews do not understand the scriptures, the truths of Christianity, the errors of Judaism. In the meditation of christian thinkers, we can see once more an ambivalence : some deprived the Jews from their own values, whereas others asserted that, though they are guilty, the Jewish people must be kept alive. But the problem seems to be often understood only at a theorical level; the image of the Jews which appears in their writings is unreal, more and more caricatural, and even bearing features proceeding from popular fantasy.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1990 par les Éditions du Cerf à Paris

Les intellectuels chrétiens et les juifs au Moyen âge


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (X-894 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 87 ! 65

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque et appui à la science ouverte. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MF 200243/1987/288
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Lettres et Sciences humaines (Montpellier).
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PARIS.LETT.1987
  • Bibliothèque : Institut des études augustiniennes (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : Usuel V CONC MICRO 6
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 88-426
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 12678-<1,2>
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1990 par les Éditions du Cerf à Paris

Informations

  • Sous le titre : Les intellectuels chrétiens et les juifs au Moyen âge
  • Dans la collection : Patrimoines , 0762-0829
  • Détails : 1 vol. (637 p.)
  • Notes : Autres tirages : 1999, 2007.
  • ISBN : 2-204-04165-3978-2-204-04165-2
  • Annexes : Bibliogr. p. [589]-614. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.