La position internationale de la Grèce dans le concert européen : sa politique extérieure pour la réalisation de la "grande idée", 1897-1913

par Stlilianos Kiosses

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jacques Thobie.

Soutenue en 1987

à Paris 1 .


  • Résumé

    La politique de la "grande idee" consistait en l'annexion de tous les territoires qui, revendiques comme des regions helleniques, faisaient partie de l'empire ottoman. Une politique dirigee non seulement contre la turquie mais aussi contre les puissances europeennes et balkaniques qui a leur tour liaient au maintien ou au renversement du "statu quo" existant la promotion de leurs interets. La defaite de la grece, lors de la guerre greco-turque de 1897, combinee a la consolidation politique de ses voisins balkaniques, imposa a athenes une politique de defense face a ces derniers, pour laquelle une politique de "bons rapports" avec constantinople devenait necessaire. Des questions telle que la macedoine, l'epirealbanie ou la crete opposerent la grece non seulement a la turquie mais aussi aux etats balkaniques et aux grandes puissances, fait qui donna a la position internationale de la grece un certain degre de fragilite et d'isolement politique. La revolution des jeunes-turcs, les changements politiques survenus dans les balkans en 1908 et l'apparition de venizelos sur la scene politique du continent grec signifierent le debut d'une nouvelle phase dans l'evolution de la politique nationale de la grece. La conclusion des alliances balkaniques, les deux guerres balkaniques de 1912 et 1913, ainsi que les conferences de londres et de bucarest aboutirent, en 1913, d'une part a la formation d'une nouvelle carte politique dans le sud-est europeen et d'autre part a la realisation partielle de la "grande idee" hellenique. La politique de la "grande idee" visait a l'expansion territoriale de la grece au detriment de la turquie. Cependant cette derniere etait loin de constituer le seul et meme le principal facteur d'opposition. Les pays balkaniques et les puissances europeennes se presentaient comme des ennemis de la "grande idee" hellenique. Dans ce contexte la grece, etant donne sa position privilegiee par rapport a l'heritage de l'empire ottoman, adopte une politique de defense face a toute forme de danger venu de l'exterieur. Cette politique ne situe cependant pas la grece en dehors du systeme imperialiste de l'epoque. L'imperialisme grec, dans le cadre de l'expansionnisme balkanique, etait toutefois un imperialisme specifique, dans la mesure ou il dependait pour une large part des interets politico-economiques de l'imperialisme europeen.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 441 f.
  • Annexes : Bibliogr. f. 380-413. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFL 200243/1987/71
  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 117
  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 87 ! 12
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 87-879
  • Bibliothèque : La contemporaine. Bibliothèque, archives, musée des mondes contemporains (Nanterre).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : F 10735
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 12383
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.