Parlement, gouvernement, commandement : l'armée de métier sous la troisième République : 1871-1914

par Jean-Charles Jauffret

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Guy Pedroncini et de André Martel.

Soutenue en 1987

à Paris 1 .

Le président du jury était Jean-Claude Allain.

Le jury était composé de Jean-Jacques Becker, Jean Delmas, Pierre Guiral, Jules Maurin.


  • Résumé

    Cette thèse d'Etat d'histoire politique a pour but l'examen des rapports régissant pouvoirs civils et militaires, au plus haut niveau de responsabilité, lorsque la France de la revanche et de l'expansion coloniale change de structures militaires en choisissant l'armée nationale. Pour en comprendre les modalités, l'action du gouvernement, c'est-à-dire les ministres et leurs chefs de cabinet, les conseils consultatifs saisis par l'exécutif, est analysée en corrélation avec les voeux ou les ordres du législatif représenté par les deux chambres et leurs commissions ad hoc ou permanentes. Quant au commandement, véritable contre-pouvoir qui profite des faiblesses du régime d'assemblée, à travers les remarques des états-majors, des directions d'armes ou des commissions spécialisées, il sort très souvent de son rôle purement consultatif pour influer directement sur l'organisation et le recrutement des unités métropolitaines et coloniales. Le tome premier est consacré à la levée des troupes de ligne. Tout d'abord, l'étude de la période charnière 1871-72 permet de comprendre pour quelles raisons le service militaire impersonnel est abandonné. Par la suite, jusqu'en 1914, les partisans de l'armée de métier ne désarment pas. Une fraction de l'extrême gauche, avant l'aventure boulangiste, et l'essentiel des ultra conservateurs du parlement se servent des inégalités des lois sur le recrutement de 1872 et de 1889 pour défendre le modèle du vieux-soldat, selon les stipulations de la loi de 1832. Ils proposent aussi la constitution de troupes de spécialistes pour les unités de couverture, l'artillerie à cheval et la cavalerie. L'organisation de l'armée-école en 1905 leur donne l'occasion de promouvoir une armée-cadre fondée sur un solide corps de sous-officiers et de professionnels, derniers arguments techniques destinés à combattre la "démocratisation" de l'armée. Le tome deux traite du recrutement colonial, problème politique épineux, jusqu'ici occulté. L'interminable débat parlementaire relatif à la constitution des régiments coloniaux rattachés au département de la guerre (1881-1900, 102 projets et propositions de loi) cache la peur des prétoriens et le rejet d'un engagement permanent Outre-mer. L'armée de métier est aussi à la clef du recrutement et de l'organisation des unités régulières d'Afrique du Nord et de toutes les autres colonies et protectorats. Le conquis devient l'auxiliaire du conquérant en se servant, le plus souvent, du volontariat.

  • Titre traduit

    Parliament, government and commandment : the professional army under the third republic, 1871-1914


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1987 par Service historique de l'armée de terre à Vincennes

Parlement, gouvernement, commandement : l'armée de métier sous la 3e République : 1871-1914


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (1352 f.)
  • Annexes : Bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5417-1987-451
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA.I.LETT.1987
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 88-688
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 12676-<1,2>
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1987 par Service historique de l'armée de terre à Vincennes

Informations

  • Sous le titre : Parlement, gouvernement, commandement : l'armée de métier sous la 3e République : 1871-1914
  • Détails : 2 vol. (1355 p.)
  • ISBN : 2-86323-043-3
  • Annexes : Bibliogr. p. 1235-1306. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?