Les femmes et la philosophie : la mise en discours de la différence sexuelle dans la philosophie contemporaine

par Karin Emerton

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Hélène Védrine.

Soutenue en 1987

à Paris 1 .


  • Résumé

    L'antiféminisme de la philosophie révèle l'importance d'une présence féminine dans l'établissement de l'autorité du discours philosophique. Le féminin représente l'altérité non-philosophique nécessaire à la philosophie pour autant qu'elle prétend être un système totalisant. La psychanalyse opère une subversion des dualismes métaphysiques qui séparent le corps et l'âme et qui placent la femme du côté de la nature. Les travaux de Freud sur l'hystérie représentent une mise en discours de la différence sexuelle comme ce qui sous-tend l'identité du sujet. La scène analytique donne lieu à un sujet parlant féminin. Et a un savoir qui s'exprime à travers le corps. Le cas "Dora" démontre l'importance de la sexualité féminine pour le développement de la psychanalyse, mais aussi la façon dont laquelle Freud interprète la parole de l'hystérique pour valider son propre savoir. Lacan lie la question du savoir à celle de la vérité et à l'instauration d'un régime de signification ordonne par le phallus. Toute différence est établie par rapport à cette présence, qui s'appuie sur le dévoilement du corps castre de la femme. Heidegger avance une notion de la vérité comme dévoilement; néanmoins la différence ontologique permet une articulation de la différence sexuelle qui se dérobe aux normes phalliques. La topologie de l'être mène à une articulation de l'impense comme condition de la pensée, ce qui permet de penser la présence de ce qui a été refoulé par la philosophie qui se fonde sur ce qu'elle exclut. Le féminin est désormais pensé comme lieu de la production du sens. Deleuze théorise la force productrice du non-sens par rapport à un espace-temps de la différence pure. Dans cette subversion de la représentation platonicienne le corps féminin apparait comme simulacre, le refoule de la métaphysique qui donne lieu à d'autres productions de sens. Ainsi le féminin assume un rôle producteur dans la philosophie.

  • Titre traduit

    Women and philosophy : the notion of sexual difference in contemporary philosophy


  • Résumé

    Philosophy's anti-feminism reveals the importance of the feminine in establishing the authority of its discourse. The feminine represents the non-philosophical other which is necessary to philosophy if it wants to be a totalising system. Psychoanalyses subvents the metaphysical dualisms which separate the body and the soul and which align woman to nature. Freud's work on hysteria is an articulation of sexual difference as that which underlies the identity of the subject. The case of "Dora" demonstrates the importance of female sexuality in the development of psychoanalysis, but also the way in which Freud interpreted the hysteric's speech to validate his own knowledge. Lacan treats the question of knowledge in relation to that of truth and a system of signification governed by the phallus. All difference is determined in relation to this presence, which draws its authority from the castrated body of woman. Heidegger also posits truth as unveiling; however ontological difference allows the articulation of a sexual difference which divests itself of the authority of phallic norms. The topology of being leads to the elaboration of the unthought as the condition of thought, which allows in turn the elaboration of the presence of that which has been repressed in philosophies founded on the exclusion of that which they constitute as their other. The feminine is now the site of the production of meaning. Deleuze theorises the productive force of nonsense as that which insists in meaning in relation to the space-time of pure difference. In this subversion of platonic representation the female body appears as a simulacrum, as the repressed of metaphysics which gives rise to other productions of meaning. Thus the feminine is seen to have a productive role in philosophy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (324 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 297-324. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 87 : 4

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFL 200243/1987/285
  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5417-1987-294
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 88-432
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 12301
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.