L'agriculture du maroc et les contraintes d'internationalisation

par Abdessadeq Khourssaji

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de JEAN-MARC BOUSSARD.

Soutenue en 1987

à Paris 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'agriculture marocaine constitue le secteur le plus important de l'economie nationale et est appelee a jouer un role fondamental dans le processus de developpement economique et social global. Dans tous les plans du maroc independant le developpement de ce secteur a toujours constitue un objectif prioritaire. D'importantes ressources, notamment publiques, furent investies. L'essentiel de ces efforts a concerne cependant le developpement d'une agriculture moderne, de type capitaliste, et tourne principalement vers l'exportation. Ce secteur est constitue principalement par les fruits et legumes frais et transformes. Le choix de cette orientation dans l'allocation des ressources s'est traduit au niveau des echanges agricoles par une certaine specialisation de la balance commerciale agro-alimentaire qu'a travers ses resultats on peut qualifier de negative : face aux difficultes de plus en plus aigues pour l'ecoulement des produits agricoles, notamment sur le marche communautaire, on assiste simultanement a un deficit des produits de base pour la consommation nationale, necessitant des importations couteuses. Le secteur agro-exportateur, et plus particulierement celui des fruits et legumes, a connu, jusqu'au debut 1970, un dynamisme continu. Mais depuis quelques annees, l'ecoulement de ces produits est devenu problematique. Avec la proliferation des accords de 1969, puis l'accord de cooperation de 1976, la competition entre les producteurs est devenue croissante. Aux presentes difficultes commerciales du maroc avec la communaute economique europeenne viennent s'ajouter les consequences de l'elargissement de la c. E. E. A la grece, l'espagne et le portugal, principaux concurrents agro-alimentaires du maroc. Etant donne que les exportations marocaines sont dominees par les produits agricoles et que le protectionnisme communautaire exerce deja un effet negatif sur la croissance d'une partie de l'agriculture marocaine d'exportation, l'elargissement de la c. E. E. Ne peut qu'aggraver la situation existante. Cependant le maroc disposant d'une vocation naturelle et jouissant d'un avantage comparatif dans la production agricole mediterraneenne doit baser sa strategie sur le developpement de l'agriculture d'exportation mais en minimisant le cout du maintien de ce secteur. Cette reorganisation du secteur de l'agro-exportation consiste en la diversification de debouches.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 207 f.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : E 87 ! 44
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Accessible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : GM1513-1987-249678 8982
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.