Fondements psychologiques et formalisation de la théorie marginaliste de l'échange : Jevons et Edgeworth

par Marie-José Voisin

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Claude Ménard.

Soutenue en 1987

à Paris 1 .


  • Résumé

    Le rôle assigne aux éléments psychologiques et à la formalisation dans la théorie marginaliste de l'échange, est étudié chez Jevons et Edgeworth qui publient respectivement « the Theory of political economy » en 1871, « Mathematical psychics » en 1881. Leur démarche est décomposée pour souligner les divergences qui conduisent à l'élaboration de deux modèles économiques distincts, alors qu'ils se situent dans une même problématique: élaborer une théorie mathématique de l'échange en se fondant sur une théorie de la valeur basée sur l'étude du comportement humain. Les travaux des deux économistes se situent dans le contexte scientifique du dix-neuvième siècle, caractérise par le règne de la mécanique classique et le perfectionnement des mathématiques; cela éclaire la volonté de faire accéder l'économie au statut de science par la mathématisation. Les deux économistes s'opposent sur la démarche à suivre : déductive et abstraite pour Edgeworth, mais caractérisée par le réalisme chez Jevons. Cela se traduit dans la conception de la mathématisation - qui nécessite la disposition de données numériques précises selon Jevons, alors que pour Edgeworth, l'analyse mathématique permet de s'en passer - et dans la représentation de l'agent économique : être purement abstrait chez Edgeworth, être statistique chez Jevons. La nature et le rôle des éléments psychologiques différent alors: Jevons recourt à l'introspection, mais rejette la psychologie à la frontière de l'économie; Edgeworth se réfère à la psychologie expérimentale et intègre des éléments sur la mesure des sensations a son modèle de l'échange. La vision statistique de Jevons l'empêche d'appréhender la différence entre l'échange concurrentiel et l'échange isolé, alors qu'Edgeworth montre que l'échange n'est déterminé que dans le cas de la concurrence parfaite, et renvoie aux stratégies des individus pour réduire l'indétermination de l'échange isolé.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (219 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 211-214

Où se trouve cette thèse ?