Transcrits exprimés préférentiellement dans des fibroblastes de rat transformés ou en prolifération active : un rôle régulateur pour des séquences moyennement répétées

par Nicolas Glaichenhaus

Thèse de doctorat en [Microbiologie]

Sous la direction de François Cuzin.

Soutenue en 1987

à Nice .


  • Résumé

    Le criblage différentiel de banques d'ADN complémentaires a permis d'isoler une série de clones correspondant à des transcrits cellulaires (pIL) exprimés préférentiellement dans des fibroblastes de rat partiellement ou complètement transformés par des oncogènes viraux ou cellulaires. L'un des messagers est transcrit à partir d'un gène mitochondrial et codé pour la sous unité II de la cytochrome oxydose, son expression augmente au cours de l'immortalisation cellulaire induite par des oncogènes myc, plt et E1A. Cette séquence joue le rôle d'un élément régulateur, module la quantité de transcrits cellulaires en fonction de l'état de prolifération ou du phénotype transformé de cellules en culture

  • Titre traduit

    Inscreased levels of a set of cellular transcripts upon oncogenic transformation of rat fibroblasts : a regulatory role for id repetitive sequences


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (121 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 100-121. Résumé en français

Où se trouve cette thèse ?