Place et roles des mythes erotiques dans l'elegie romaine

par GISELE POTRON RIZZO

Thèse de doctorat en Études latines

Sous la direction de Jean Granarolo.

Soutenue en 1987

à Nice .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Pourquoi les mythes occupent-ils une place aussi importante dans l'elegie romaine? d'abord pour une raison de tradition litteraire et artistique : comme en temoignent les arts decoratifs, les mythes etaient encore tres vivants pour les romains du premier siecle avant jesus-christ. Mais si "la mythologie est un sujet normal de poesie pour un romain", elle n'en est pas pour autant un sujet obligatoire pour les poetes elegiaques : l'oeuvre de tibulle en est presque depourvue. Loin d'etre une simple ornementation, la mise en oeuvre des mythes est donc signifiante. C'est le sentiment amoureux qui donne aux mythes d'une part leur dimension spirituelle, d'autre part leur caractere vecu, intimement et necessairement lie a l'experience du poete. A ces jeunes gens qui vivent leur amour comme l'une des seules valeurs qu'ils reconnaissent, les mythes servent doublement : ils sont pour eux des references qui leur permettent de comprendre, justifier ou modifier la realite humaine ; mais ils sont aussi une tentative pour magnifier un sentiment, le rendre immortel, ou compenser parfois une realite decevante. Le mythe erotique, dans l'elegie romaine est un mediateur entre l'humain et le divin.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Lettres, arts et sciences humaines.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.