La mise en marge scolaire : enfants d'ouvriers en sections d'education spécialisée : contribution à une sociologie de la mobilisation scolaire

par André Brillaud

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Michel Verret.

Soutenue en 1987

à Nantes .


  • Résumé

    Fondé pour accueillir des enfants reconnus débiles légers, l'enseignement spécial a connu un essor particulier avec les sections d'éducation spécialisée dont la création s'inscrit dans le cadre de la réforme du système scolaire amorcée en 1959. L'étude, qui replace l'enseignement spécial dans le contexte scolaire global, montre comment ce dispositif "recueille" les élèves que l'institution ne peut contenir dans les limites du retard scolaire tolérable aux divers niveaux du cursus, dont la normalisation va croissante avec le passage obligatoire dans le secondaire. L'ampleur des orientations en ses et l'origine majoritairement populaire des élèves conduisent à s'interroger sur la nature des déficiences invoquées. Par constraste avec la réussite scolaire en cycle long, la scolarité en SES n’est-elle pas un révélateur des caractéristiques familiales et sociales dont dépend l’adaptation des familles ouvrières à une forme de scolarité qui rompt avec leur expérience scolaire propre? N'est-on pas, des lors, renvoyé à la possibilité différentielle des familles ouvrières d'appréhender les modeles éducatifs efficaces selon l'étendue de leur espace social et une capacité de mobilisation scolaire elle-même modulée selon leur niveau de maitrise du temps?

  • Titre traduit

    Marginalising trends in schools : intellectually deficient school children from the working-classes. A contribution to a sociology of dynamic mobilisation for the benefit of school children


  • Résumé

    The service of "specialised teaching methods" created to welcome and take in charge intellectually retarded children has strongly progressed with the so-called "specialised forms" created to be part of renewal french school system which began as early as 1959. The present work which situates these "specialised teaching methods" in the whole scheme of education, will show how this pedagogical network will re-assume and "recuperate" the pupils which the normal educational system would not comprehend and accept because of their inadequate performances compared to the normal requirements at the different levels of the ordinary cursus. This cursus becomes more and more normalised by the compulsory itinerary through the first and second form. The vast number of orientations in the "specialised sections" and the mostly popular social origin of the pupils raise many problems as to the real nature of the alleged deficiences. Compared to the performances in the high schools, are not the lower results in "specialised sections" a revealing factor of the social and familial ingredients of the working classes whose adaptation to the secondary school system is a kind of break with their own traditional vision of school? are we not then to contemplate a completely different approach by the working-class families in their search for efficient educational patterns in conformity with their own social network and their own capacity for intellectual mobilisation (though modulated) within their own symbolical mastery of time?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (520 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 480-495

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot Education (Lyon).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Nantes. Bibliothèque de sociologie Frédéric Mollé.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : I BRI
  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.