La chaine ouvrière : les champs, l'usine, la ville à Banfora

par Jean-Bernard Ouedraogo

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Michel Verret.

Soutenue en 1987

à Nantes .


  • Résumé

    Le projet initial est de determiner les conditions de la formation d'une classe ouvriere en afrique de l'ouest francophone. Prenant pour cadre de recherche les ouvriers du complexe agro-industriel de la sosuco (societe sucriere de la comoe), implantee dans le sud-ouest du burkina-faso depuis une dizaine d'annees, l'etude monographique cherche a distinguer et a suivre trois aspects principaux du processus d'ouvrierisation : la proletarisation des ruraux observee a travers l'incursion saisonniere des paysans dans le travail salarie ; la salarisation, dans le proces de travail usinier, matrice essentielle d'experience de la nouvelle condition ouvriere ; urbanisation enfin, centrale ou peripherique, en reelaboration de la culture villageoise traditionnelle. Les effets de deculturation-acculturation de ce processus sont suivis dans les resistances spontanees a la discipline usiniere, les formes d'usage du consumerisme urbain, les luttes grevistes, les premieres formes d'organisation syndicale, ou se forme, sur l'experience d'une condition partagee, les premieres formes d'une identite de classe nouvelle.


  • Résumé

    The initial project is to determine the conditions to the formation of working classe in french west africa. Taking for scope of research the workere of agro-industrial complex of the sosuco (societe sucriere de la comoe), set up in south-west of the burkina-faso for about ten years, the monographic study seeks to distinguish and follow three main aspects of the process by which farmers become factory workers : the proletarianization of rural population observed through the seasonal incursion of contrymen into paid work ; thesalarying in the process of factory essential mould of an exprerience of the new working condition ; and last urbanization, central or peripherical, with a reelaboration of the traditional village culture. The disculturation and acculturation effects of this process are traced in the spontaneous resistances to factory discipline, the using forms of urban consumarism; the striking conflicts, the early modes of union organisation where are built, with the experience of a common condition, the very forms of identy of a new class.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1989 par Éd. l'Harmattan à Paris

Formation de la classe ouvrière en Afrique Noire : l'exemple du Burkina


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (502 p.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Nantes. Bibliothèque de sociologie Frédéric Mollé.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : Thèse A 3601 OUE
  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1989 par Éd. l'Harmattan à Paris

Informations

  • Sous le titre : Formation de la classe ouvrière en Afrique Noire : l'exemple du Burkina
  • Dans la collection : Logiques sociales , 0295-7736
  • Détails : 1 vol. (207 p.)
  • ISBN : 2-7384-0292-5
  • Annexes : Bibliogr. p. 189-197
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.