La pensée politique de Marcel Déat

par Olivier Prugneau

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Pierre Barral.

Soutenue en 1987

à Nancy 2 .


  • Résumé

    Issu des rangs de la section française de l'internationale ouvrière, Marcel Déat fut durant la deuxième guerre mondiale un des plus fervents défenseurs d'une politique de collaboration entre la France et l’Allemagne nazie. Cet intellectuel essaya des 1932 de reformer la théorie socialiste traditionnelle à travers son ouvrage perspectives socialistes dans lequel il considère les classes moyennes comme moteur principal du socialisme. Exclu de la SFIO en 1933, il est à l'origine du mouvement néo-socialiste dont la devise est : ordre - autorité - nation. A la fin des années trente, il fut un ardent "muni- chois". Ancien combattant de 14-18, il fut un pacifiste acharne à la limite du défaitisme. Après l'armistice, il voulut prendre modèle sur le national-socialisme dans lequel il croyait voir une doctrine socialiste et forte. Il vit dans le Reich une nation révolutionnaire qui avait su rompre avec les errements de la démocratie parlementaire et qui était pour l’Europe la meilleure barrière au communisme. Il s'opposa à Vichy en qui il voyait un état réactionnaire. Il attaqua le gouvernement du maréchal Pétain dans les colonnes de son quotidien l'œuvre. Il pensa devenir l'homme fort d'un régime fasciste et social. Pour- tant, en mars 1944, il devint ministre de vichy. Replié en Allemagne après le débarquement, il fut ministre de la commission gouvernementale de Sigmaringen. Après la guerre, il échappa à ses juges en se cachant en Italie, la-il entreprit sa réflexion finale et se convertit au catholicisme

  • Titre traduit

    Marcel Deat's political thought


  • Résumé

    Member of the french socialist party after the first world war, marcel deat was expelled in 1933. He reformed the traditional socialist theory in his piece of writing : perspectives socialistes. He wanted to build up the socialism with the middle-classes. He created the "neo-socialiste" movement which had slogan : order - authority - nation. Before the second world war, he was pacifist almost defaitist. After the armistice, he saw a socialist and strong doctrine in the national socialist germany. He worked with the germans for a political collaboration. He antagonized to marshal petain's government. He thought that vichy was a reactionary state. Yet, in march 1944, he was minister of pierre laval's government. After the landing, he went to sigmaringen (ger- many) where he was minister of the governmental commission. After the war, he hid in italy and became converted at catholicism

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (436-[2] f. de pl.)
  • Notes : Thèse non reproduite
  • Annexes : Bibliogr. p. 427-431

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Droit et sciences économiques.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : DN 1987/7
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : LN 87/17
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.