Étude de la contribution des racines à la réduction des nitrates

par Alain Gojon

Thèse de doctorat en Biologie et physiologie végétale

Sous la direction de Paul Robin.

Soutenue en 1987

à Montpellier 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La contribution des racines a la reduction du nitrate par de jeunes plantes de mais et d'orge est etudiee au moyen de marquage **(15)n et de mesures de l'activite de la nitrate reductase. Les resultats indiquent que les racines sont le siege principal de la reduction du nitrate au cours de la periode d'induction de la nitrate reductase. Au contraire, lorsque cette induction est achevee, le role des racines devient minoritaire. La contribution des racines a l'assimilation du nitrate par la plante semble augmentee lorsque l'ammonium est absent du milieu nutritif, ou lorsque ce dernier ne contient qu'une faible concentration de nitrate. Dans ce dernier cas, c'est la freinage de l'exportation du nitrate vers les parties aeriennes qui semble limiter leur assimilation. La mesure de l'intensite de cette limitation de la reduction dans les parties aeriennes par le flux de nitrate qui leur parvient peut donc constituer une approche interessante pour caracteriser la disponibilite du nitrate dans le milieu, et la contribution des racines a son assimilation par la plante

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [1] f., 80, [50] p

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 87.MON-49
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.