Le Parti du Rassemblement national des Indépendants au Maroc (1977-1984)

par Larbi El Isbihani

Thèse de doctorat en Études politiques

Sous la direction de Jean-Claude Martinez.

Soutenue en 1987

à Montpellier 1 .


  • Résumé

    Fonde au lendemain des elections legislatives de juin 1977 par l'ancien premier ministre et beau-frere du roi m. Ahmed osman, compose d'hommes proches du pouvoir, de formation moderne, d'origine citadine aisee, attaches aux principes de la monarchie constitutionnelle et gagnes aux ideaux du liberalisme, le parti du rassemblement national des independants (rni) a effectue une montee brusque et impressionnante dans notre vie politique nationale. Aux elections municipales de novembre 1976 il obtient a la surprise generale deux tiers des sieges a pourvoir; aux elections legislatives de juin 1977, la majorite absolue a la chambre des representants. Cette surprenante victoire a fait de lui la premiere force politique du maroc independant et l'a conduit a dominer le parlement, a presider le gouvernement et par la meme a collaborer etroitement avec sa majeste le roi hassan ii a l'exercice du pouvoir. Apres s'etre dote d'une ideologie et d'un programme d'action, d'instances de direction et de structures d'encadrement, le rni se scinde en 1981 en deux tendances dont l'une prend l'appellation de "parti national democrate" (pnd). L'autre tendance, fidele a m. Ahmed osman, passe alors a ce qu'on appelle par commodite" l'opposition constructive de sa majeste". Et aux dernieres elections legislatives de septembre 1984, il perd au profit de l'union constitutionnelle (uc), formation creee en 1983 par l'ex-premier ministre m. Maati bouabid, un tiers de ses deputes et plus de la moitie de ses electeurs. Cette scission et ce recul ne l'ont pas pour autant menace dans son existence. Bien au contraire. Le parti du rassemblement est aujourd'hui la deuxieme force politique du pays; il preside le parlement en la personne de son fondateur m. Ahmed osman et demeure cette formation politique indispensable a la stabilite de l'institution parlementaire et au fonctionnement normal des institutions representatives.


  • Résumé

    Funded in october 1978 by the former prime minister and king's brother in law mr. Ahmed osman, composed of men close to the power, with a modern education and a wealthy citizenship background, attached to the principles of constitutionnal monarchy and supporters of the liberalism ideals, the party of national union of independants (r. N. I. ) took the major place in moroccan political life. The party obtained 2 3 of the available sits to the elections in november 1976; it obtained the absolute majority to the general elections of 1977 to the representative house. After this surprising victory, the party became the first political force of the independant morocco and broughthim to dominate the parlement to preside gouvernment and so to cooperate tightly with his majesty king hassan ii. In december 1981, the party had an ideology, a program and framing structures, but it split into two tendencies. One is called" the national democratic party" (p. N. D. ); the other, faithfull to ahmed osman became what is called for convenience "his majesty's constructive opposition". The party will assume this function till 1983. But to the general elections in 1984, "the constitutional union" (u. C. ) a party formed just before the consultation by the ex-prime minister maati bouabid, attracted more than 50% deputies and about 2 3 of the electorate. This loss did not threaten the party's existence. On the contrary, the r. N. I. Is the second political power of the country and parliament is now presided over by mr. Ahmed osman. It remains the necessary political force fore the settlement of any parliament majority and for the normal functioning of the institutions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : - f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Droit, Science politique, Economique et Gestion.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Droit, Science politique, Economique et Gestion.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TD MON.1987-12
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Droit, Science politique, Economique et Gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : JTH 86 ELI
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.