Collisions (e, 2e) asymétriques : cas d'une cible moléculaire

par Marie-Cécile Dal Cappello

Thèse de doctorat en Sciences physiques

Sous la direction de Claude Tavard.

Soutenue en 1987

à Metz .


  • Résumé

    La spectroscopie électronique de coïncidences, ou collision (e, 2e) s'intéresse aux chocs ionisants résultant de l'impact d'un électron sur une cible quelconque, d'où émergent deux électrons qui sont détectés en coïncidences. Dans une situation asymétrique de choc, il est possible de distinguer les deux électrons. L'électron diffusé est beaucoup plus rapide que l'électron éjecté et les effets quantiques d'échanges dus à l'indiscernabilité des particules deviennent négligeables. Les conditions expérimentales de choc, qui conservent l'énergie et l'impulsion d'une interaction binaire entre l'électron incident et l'un des électrons cibles, conduisent à une situation particulièrement intéressante où la section efficace triplement différentielle mesurée est simplement proportionnelle à la densité d'impulsions électroniques de la cible. Hors de ces conditions très particulières un désaccord notable est observé avec les résultats expérimentaux. Il s'est avéré nécessaire d'expliquer ce désaccord par un traitement de type perturbation dont le premier terme représente la situation impulsionnelle. Le second terme rend compte des effets post-collisionnels qui proviennent de l'interaction de la cible ionisée sur l'électron éjecté. L'un des objectifs de ce travail a consisté à développer le formalisme en vue de son application à l'étude des structures moléculaires. Une attention toute est consacrée ici à l'étude de la molécule d'hydrogène, pour laquelle de nouvelles expériences étaient par ailleurs en cours. La prise en compte par cette méthode des effets post-collisionnels permet d'interpréter des expériences effectuées sur le spectromètre électronique de coïncidences d'Orsay. Il restera à examiner la situation spéciale des chocs réalisés sous faible transfert, qui nécessiteraient la transposition des techniques de photo-ionisation. Des extensions du traitement proposé à d'autres systèmes (molécules plus complexes, solides) sont envisagées

  • Titre traduit

    Studies of molecular structure by non-symmetrical collision (e, 2e)


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    The collisions (e, 2e) characterize an ionizing impact between an incident electron and any target. The ejected electron is then detected in coincidence with the scattered electron. In non symmetrical situations of collisions it is possible to distinguish two electrons, since the scaterred electron is much faster than the ejected one. The effects of quantum exchange between these electrons can be shown negligible. The experimental conditions of impulse collisions (which measure simultanously the energy and the momentum in a binary interaction between the incident electron and one of the target electrons lead to a particularly interesting situation : the triple differential cross section appears simply proportional to the electronic momentum density of the target. All other kinematical conditions show discrepancies between the impulse models and the experimental results. These discrepancies can be explained under a perburbation-type treatment, which reproduces in its first term the impulse situation. The post-collisional effects which are the result of the final interaction between the ejected electron and the ionized target are described by the second order term. Taking into acccount these post-collisional effects enables us to interpret the recent experiments carried out with the (e, 2e) coincidence spectrometer built at Orsay. The case of molecular target has been especially taken into consideration in the present work. Extensions of the proposed treatment to other systems other molecules or solid systems are under considerations, prepared by a detailed study of the molecular hydrogen

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (148 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 119-124

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation. Bibliothèque du Saulcy.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.