Interprétations et répercussions de la guerre d'Algérie en Lorraine

par Zahra Tared

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Alfred Wahl.

Soutenue en 1987

à Metz .


  • Résumé

    L'opinion lorraine, prise dans son ensemble ne fut pas plus "Algérie française" que la normale. Mais elle le fut pour des raisons qui ne recoupent pas toujours la propagande officielle. Ces raisons touchent à des régions plus intimes de la sensibilité lorraine. Et pour d'autres raisons encore la défense de l'Algérie française revêt un sens symbolique plus grand qu'ailleurs. La contribution lorraine à la guerre fut pourtant importante, car l'abandon dans cette région ne va pas sans rappeler des traumatismes. On tend à considérer la séparation de l'Algérie comme un viol moral. Donc action Algérie française ; résistance à l'abandon mais aussi résistance à la guerre et volonté d'assimiler l'immigration algérienne installée sur le sol lorrain. Cette volonté est découragée en partie par le FLN qui redouble d'activité meurtrière. A propos des syndicats, si l'action n'a pas été faible, le langage a été confus. La guerre d'Algérie s'est située sur une ligne de faite d'une protestation sociale que la lorraine interprète en ligne de crête du sentiment national. En effet, les lorrains défilant au fort de Queuleu (lieu de torture pendant la seconde guerre mondiale), n'était-ce pas une manière de manifester sa haine des guerres ? Dans certaines formes de dénuement de l'immigration arabe, n'était-ce pas simplement et malheureusement un des aspects des mutations économiques et sociales de la France en guerre d'Algérie

  • Titre traduit

    Interpretations and repercussions of the franco-algerian war in Lorraine


  • Résumé

    The lorraine people were not any more pro "Algérie francaise" than anywhere else, except perhaps for personal reasons. The Lorraine people have always refused to be german ; which is why they were determined to keep Algeria french. For this reason algeria became a symbol of the Lorraine people's patriotism. We must not view this as a handy way out of going to war. Certain historical facts prove this beyond a doubt. The Lorraine officials did try to improve the standard of living of those algerians living in Lorraine, but their efforts proved in the main unsuccessful due to economic and social factors. The trade unions proposed peace, but their language was confused. For what were the Lorraine people's marches to Queuleu fort for (a torture chamber during the second world war) if not to protect the miners ? And was the mobilisation there against german rearmament not a way of demonstrating hatred of war in general ? Similary, in some extreme forms of poverty in the north african immigration problem, whether it be housing, social status, or the image of the people, is it not simply one of the aspects, however unfortunate that may be, of the social and economic changes resulting from the french-algerian war ?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (726 f.)
  • Notes : Thèse non corrigée. Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : Bilbiogr. f. 499-513

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèques Metz et Moselle.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.