Contribution à l'étude du mécanisme de formation d'un revêtement de polysilicate d'éthyle sur support ferreux grenaille

par Michel Écuyer

Thèse de doctorat en Chimie des matériaux

Sous la direction de Georges Vallet.

Soutenue en 1987

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Le polysilicate d'éthyle forme un revêtement résultant de l'hydrolyse de groupements éthoxylés par l'humidité atmosphérique suivie d'une polycondensation. Ce polymère entre dans la composition de peintures primaires à la poussière de zinc destinées à la protection contre la corrosion des supports ferreux grenaillés. Aucune étude approfondie sur le mécanisme de formation du revêtement n'a été publiée, ce qui nous a conduit à examiner en particulier les phénomènes d'interaction entre le support ferreux grenaillé et le revêtement de polysilicate d'éthyle. À l'aide de techniques microanalytiques appropriées, on montre que l'action conjuguée du traitement de surface mécanique et de la réactivité de la solution acide de polymère vis-à-vis du substrat induit d'une part une pénétration du polymère dans les anfractuosités créées par l'abrasasif à la surface du subjectile, d'autre part la diffusion d'ions du fer au sein du revêtement. Ce phénomène de diffusion est à l'origine de la modification structurale des films sur fer par rapport à ceux appliqués sur support en verre. Une approche macroscopique réalisée en l'absence de fer a permis dans un premier temps de déterminer les facteurs influant sur la structure du revêtement à l'aide d'une planification statistique des expériences, dans un deuxième temps de mettre en évidence trois phases successives dans la formation du film au cours du temps. Parallèlement, une étude en solution d'éthoxysilanes contenant ou non du chlorure ferrique a révélé le rôle régulateur des ions ferriques dans le milieu réactionnel. Ces derniers résultats constituent une première approche pour étudier quantitativement les diverses étapes de la formation du film. Une étude approfondie nécessite le développement de nouvelles techniques analytiques


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 115 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury (Thèse confidentielle jusqu'en 1997)
  • Annexes : 85 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/1987/238bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.