Le sens metaphysique de la fraternite virile dans l'oeuvre de malraux

par Sattar Mahdi Salih

Thèse de doctorat en LITTERATURE FRANCAISE

Sous la direction de Jean-Claude Vareille.

Soutenue en 1987

à Limoges .


  • Résumé

    Malraux attend de la fraternite virile une delivrance dont l'oubli du destin fondamental de l'homme ne doit pas etre la rancon. Une impitoyable lucidite, -le signe le plus certain de notre dignite d'homme-, l'emporte sans equivoque sur la tentation toujours renaissante de l'evasion. Hante par la fraternite virile, malraux l'est sans doute dans la mesure ou elle lui echappe. Coolies de canton, tortures de shanghai, paysans d'espagne, prisonniers du camp de chartres : le peuple n'apparait jamais que devant une conscience individuelle, douloureusement et orgueilleusement separee. La fraternite que le heros connait n'est pas celle qui le ferait sortir de luimeme : elle ne le lie qu'a ses semblables. Bien plus qu'une communion du heros et du peuple, il y a, dans les livres de l'epoque revolutionnaire, une exaltation sur le mythe du peuple. La fraternite n'est pas un refuge contre l'humiliation, une exaltation qui ne serait qu'une forme subtile du divertissement : elle est une arme. L'individu trouve sa fertilite dans son lien avec la collectivite ; il ne s'y fond pas, mais s'en nourrit. La fraternite, au fond, eleve plus encore qu'elle n'unit : elle hausse l'homme au-dessus de sa condition. Et en cela, les heros malruciens sont conscients.

  • Titre traduit

    The metaphysical meaning of virile fraternity in malraux's works


  • Résumé

    Malraux expects from virile fraternity a deliverance which must not be gained by forgetting man's fundamental destiny. A ruthless clarity of insight, the surest sign of our human dignity, is always more forceful than the ever latent desire to escape. Malraux is doubtlessly haunted by virile fraternity in as much as much as it eludes him. People, whether they be coolies in canton, men tortured in shanghai, peasans in spain, or prisoners in a camp in chartres, only ever appear through an individual awareness, painfully and proudly separate. Fraternity as experienced by the hero is not such as would enable him to come out of his shell ; it can only link him to those of his kith. There is, in the looks of the revolutionary period, an exalting of the myth of the people, much more than a communion between the people and the hero. Fraternity is not a refuge from humiliation, an exaltation which woned merely be a rather subtle form of entertainement ; it is a weapon. The individual can be fructified by his link with the community ; he is not absorbed into it, but is nourished by it. In fact, fraternity is uplifting rather than unifying : it raises man above his condition. And in this respect, we can speak of he awareness of malraux's heroes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Section Lettres et Sciences humaines). Service Commun de la documentation.
  • Accessible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 89-839
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.