Crises et idées de crise en France, 1871-1968 : [thèse soutenue sur un ensemble de travaux : rapport de présentation des travaux]

par Michel Winock

Thèse de doctorat en Histoire du XXe siècle

Sous la direction de René Rémond.

Soutenue en 1987

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    Les travaux présentes sous le titre général : "Crises et idées de crise dans la France contemporaine (1871-1968)", ressortissent à l'histoire des idées politiques principalement. Non point celle des doctrines ou des oeuvres de tel auteur, mais celle des courants, des groupes intellectuels, des mythes politiques. . . Une problématique d'ensemble donne leur unité à ce recueil : celle de la crise. La présentation de ces travaux est partie d'un ouvrage d'"ego-histoire" avant la lettre "Lla République se meurt, 1956-1958" (1978) -de ma génération avec la crise finale de la IVe République. En ces années 1956-1958, la notion de crise n'est plus attachée ni aux structures ni à la conjoncture économiques: si l'on peut dire, on y rencontre la politique à l'état pur, dans une explosive autonomie. A travers plusieurs objets d'étude (la revue Esprit, le socialisme français, les intellectuels, l'antiaméricanisme, etc. ), je me suis efforcé de circonscrire cette autonomie politico-culturelle, avant de publier une synthèse, complétée d'un essai théorique, sur les crises françaises dans la fièvre hexagonale (1986). L'instabilité durable du système politique français, instabilité qui plonge ses racines dans la Révolution de 1789, m'a paru principalement due au conflit majeur et central - d'ordre religieux - dont l'enjeu a été la place de l'Eglise catholique dans la société française, et aux avatars de ce conflit.


  • Résumé

    The studies presented in "Crisis and ideas on crisis in modern France (1871-1968)" do not deal with individual beliefs and works but with political ideas and their historical evolution; with trends of public opinion, intellectual currents and political myths, the concept of "crisis" being analyzed as a central notion. The origin of these studies goes back to "La Republique se meurt (1956-1958)" (1978). In this book, i analyzed the attitude of my generation towards the ultimate crisis of the French Fourth Republic. In 1956-1958, the notion of crisis was not related to economics any longer, but t9o politics only. Through various topics (Esprit, a French review, socialism in France, French intellectuals, anti-americanism, etc. ). I also described politics as an independent concept. As for la fievre hexagonale (1986), it is both a synthesis and a theoretical analysis about French political crises. According to me, the lasting instability of the French political system, wich goes back to the French Revolution, is due mainly to the evolution of a major religious conflict about the role of the roman Catholic Church within the French society.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (100 f.)
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Science Po Lille-Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FNSP 4 Coll 3656 112
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.