Le gouvernement de la famille : régulation publique et maîtrise privée du conflit conjugal en Italie, 1965-1975

par Dominique Memmi

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Alain Lancelot.

Soutenue en 1987

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    En dix ans, à partir du milieu des années soixante, l'ensemble de l'Europe a connu un bouleversement de son droit de la famille, accompagné d'un changement des pratiques et des représentations quant au mode de gestion de la relation familiale. Comment cela se traduit-il du point de vue du contrôle que l'Etat exerce sur la famille ? On se demandera ce qui a changé dans la division des tâches entre régulation publique et régulation privée des relations familiales, à travers l' analyse de l'évolution à cet égard des relations conjugales et dans le contexte de l'Italie où la prise en charge de celles-ci s'est faite avec une particulière brutalité et visibilité en faisant l'objet d'un débat national à l'occasion du référendum de 1974 sur le divorce. Un tel événement signale bien le triomphe dans les représentations collectives d'un nouveau mode légitime de gestion de la difficulté conjugale. Désormais reconnue comme potentiellement insoluble, fortement dramatisée, elle est réputée devoir échapper à la maîtrise des conjoints et relever d'une prise en charge collective et étatique. Elle est assimilée à un risque "normal" de la vie privée, réclamant une régulation par une instance neutre ; seuls l'Etat et ses représentants semblent capables d'assumer cette fonction. On retrouve dans l'évolution du dispositif juridique de l'époque concernant la relation conjugale et dans la décennie des débats qui l'ont accompagnée, une construction similaire. L'importance que prend le conflit conjugal appelle la mise en place d'une multitude de procédures de régulation publique du conflit, au point qu'on assiste à une ébauche de contrôle total de ce dernier par l'Etat. Mais l'examen des pratiques sociales effectives signale une consommation très sélective de ce dispositif. La clientèle des tribunaux ou des services sociaux déjoue la plupart des tentatives de contrôle sur la conflictualité privée. Pure reconnaissance de l'insolubilité du conflit, réparation : voilà ce à quoi se limite en fait la demande faite à l'Etat. Réduit au rôle d'Etat-providence, il est chargé d'affronter qui est considéré désormais comme un risque social comme un autre.


  • Résumé

    Within the span of the sixties, europe has experienced an upheaval of its family law, as well as a change of practices and representations dealing with the social management of family relations. How does this show up in the control exercized by the state on the family? we will try to see what has change in the repartition between public and private regulation of family relations, by analyzing the management of conjugal relations in italy where this relation was put in the limelight with an unusual clarity by becoming the object of a national debate during the 1974 divorce referendum. This latter event indicates the triumph in the collective representation of a new legitimate managing of conjugal difficulties. Strongly dramatized and now recognized as potentially insolvable, such difficulties are supposedly beyond the spouses control and should fall within the real of collective control by the state. They are equated with other normal risks of private life, claiming for regulation by a neutral body: only the state and its agents seem capable of fullfilling this function. One may observe a similar process in the whole legal construction of the time concerning the conjugal relation and in the decade of concomitant discussions. The importance of conjugal conflicts calls for the elaboration of many procedures of public regulation of these conflicts, going as far as an attempt of total control by the state. However real social practices show a very selective use of these procedures: the users of courts and social services effectively foil most attempts to control private conflicts. Mere recognition of an insolvable conflict, or enforcement of alimony are in fact the main demands on the state, seen only as the welfare state in charge of just another social risk.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (608 f.)
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FNSP 4 Coll 3656 78
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TH-COL4*3656(078)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5417-1987-850
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.