Le discours jacobin et la politique moderne

par Lucien Jaume

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Georges Lavau.

Soutenue en 1987

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    Cette étude unit une réflexion de théorie politique et l'analyse d'un matériau historique consistant dans un corpus jacobin constitué entre 1789 et le 9 Thermidor An Deux. L'hypothèse adoptée est que le jacobinisme constitue un prisme approprié pour l'étude de la naissance, des présupposés et des ambiguïtés de la démocratie moderne ; mais il est apparu que le courant jacobin devait être replacé à l'intérieur des limites inhérentes à la vision française du politique - ainsi que le confirme la démarche comparatiste, menée dans le chapitre quatre, à partir du fédéraliste américain. C'est en fonction des trois thèmes fondamentaux de l'individualisme, de la souveraineté et de la représentation que le corpus jacobin a été interrogé, selon un mode de questionnement amorcé dans le livre "Hobbes et l'Etat représentatif moderne" (Paris,1986). Si le mouvement jacobin, comme la très grande majorité du personnel révolutionnaire, n'exprime pas une vision claire et viable de la représentation, il ressort que l'idée française de la souveraineté en est une cause déterminante : selon la seconde hypothèse soumise à vérification, la matrice unitaire de la souveraineté, héritée des conceptions de la monarchie absolue (ainsi que d'une culture catholique), permet de comprendre le rôle que les jacobins ont fait jouer à la "représentation", notion à l'époque très polymorphe. De plus, si les jacobins ont dissocié dans une première phase de souveraineté du peuple et toute représentation-aliénation qui pouvait en être donnée, on constate qu'après l'élimination de la Gironde (2 juin 1793), ils ont recherché et assumé une représentation que puisse entériner le "discours de pouvoir", dans la mesure ou elle assurerait l'identité définitive du peuple et du pouvoir. Au-delà de l'opposition entre souveraineté et représentation (selon un modèle qui s'apparente à Rousseau) et de l'identification entre souveraineté et représentation (selon un modèle proche de Hobbes), se reconnait la poursuite d'une même exigence d'unité du peuple. L'inquiétude ainsi entretenue sur les effets de la représenation pour la souveraineté démocratique, et l'évolution vers un "despotisme" égalitaire doivent en fait être relativisées par la comparaison avec l'esprit libéral en 1789 (notamment chez Lally- Tollendal) et avec la constitution américaine (selon Madison, Hamilton et Jay). L'Ecole de Montesquieu transforme les données du débat (en fait circulaire) entre modèle démocratique Rousseauiste et modèle despotique Hobbien : débat tel que l'a vécu le jacobinisme. .


  • Résumé

    This study involves both a political and a historical assessment of major Jacobin speeches, from the beginning of the French revolution up to Robespierre's fall from power -9 Thermidor, an II. I have reckoned that French jacobinism provided an appropriate observatory to examine the birth, basic assumptions and ambiguous character of modern democracy; indeed, the Jacobin movement should be replaced within the close bounds of the French political context, as is clearly shown in chapter number four by a comparison with the American federalist papers. All collected data have been processed according to three main headlines: individualism, sovereignty, and representation - a method derived from an earlier book on Hobbes (Hobbes et l'Etat representa- tif moderne, Paris, P. U. F. ,1986). Obviously the Jacobins, like most revolutionaries, did not propound a clear-cut, let alone a lasting concept of representation. This derives first and foremost from the French notion of sovereignty. I have equally checked the existence of a monist pattern of sovereignty, inherited from the role of the crown in an absolute monarchy and the roman catholic background. This explains the Jacobins' handling of political representation, in its multifarious aspects at the time. Moreover that process went through several stages. At first, while in opposition, the Jacobins dissociated genuine popular sovereignty from "alienation", a surrender of people's rights into the hands of their representatives. But once their Girondin opponents had been eliminated - June 2,1793 they came to adopt a concept of representation which emphasized their legitimacy and fully assimilated their power to that of the people. This might be related to Rousseau in the first case (sovereignty vs representation) and to Hobbes in the second (sovereignty equals representation), but still, the real issue hinged on the unity of the people. Modern democracy seems to foster doubts on the positive effects of representation for popular sovereignty, including the drift towards egalitarian "despotism". In fact, this statement should be modified by a revaluation of the liberal creed of 1789 (see Lally-Tollendal), and the comparison with the American constitution as analysed by Madison, Hamilton and Jay. Montesquieu and his followers may help solve the Jacobin contradiction between the two models from Rousseau and Hobbes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (470 f.)
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FNSP 4 Coll 3656 68 1
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FNSP 4 Coll 3656 68 2
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MSH TH 3777 (1)
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH-COL4°3656(068)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PARIS.DROIT.1987
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1501-1987-8
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.