Contribution de la psychologie a une responsabilisation des enseignants au probleme de l'echec scolaire

par JANINE GIMARET

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de HENRI CLAUSTRE.

Soutenue en 1987

à Grenoble 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les transformations economiques et sociales rendent l'echec scolaire intolerable. Pourtant, trop d'enseignants ont tendance a se desengager de ce probleme, invoquant des theories fallacieuses pour expliquer leur manque d'implication; aussi fait-on appel a des specialistes exterieurs pour traiter l'echec. Or ce recours engendre un effet boomerang : les enseignants sont peut-etre non coupables mais inutiles. Cela a pour effet de rendre toutes les tentatives de reponses institutionnelles inefficaces. Chacune d'entre elles est immediatement deformee, d'ou l'hypothese suivante : il existe une relation circulaire entre le refus des enseignants de s'impliquer davantage et les representations qu'ils se font du fonctionnement mental de l'eleve. Pour lutter efficacement contre l'echec scolaire, il ne suffit donc pas de multiplier les reponses ministerielles, pas plus que les recettes de pedagogie. Avant de lancer une action quelconque, il faut d'abord faire sauter les barrieres mentales qui empechent l'enseignant de s'engager. Tel est le role de la psychologie, que l'on peut definir a la fois comme un apport de connaissances theoriques ou plutot de rectificatifs par rapport a l'ideologie traditionnelle - c'est la premiere fonction - mais aussi et surtout comme une magistranalyse permettant a l'enseignant de modi- fier sa vision globale de l'eleve en grande difficulte.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : THESE NON REPRODUITE

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : 205143/1987/10
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.