Le Sens contre la puissance : logiques de pouvoir et dynamique sociale : le mariage Malinke

par Elisabeth Ranc

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Georges Balandier.

Soutenue en 1987

à l'EHESS .


  • Résumé

    L'un des problemes cruciaux de la recherche anthropologique actuelle est la prise en consideration theorique et pratique de la dynamique sociale, phenomene inherent a toute societe. Dans cet axe de reflexion, la these pose deux hypotheses fondamentales: - une hypothese theorique: la dynamique sociale resulte du jeu des rapports de force et de sens liant et opposant les diverses categories d'acteurs sociaux, c'est a dire qu'elle est le resultat du jeu des logiques differentielles de pouvoir. - une hypothese pratique: la dynamique peut etre apprehendee dans l'etude d'un ensemble d'enonces et de pratiques considere en tant que "phenomene social total". Dans le cas de la societe malinke, l'institution matrimo- niale a ete le "revelateur" choisi pour degager l'axe de pou- voir essentiel sur lequel s'exercent les pressions dynamiques (l'axe aines-cadets) et le processus tendant a faire basculer une logique sociale dominee par la "relation aux hommes" vers une logique ou la "relation aux choses" deviendrait determinante de la specificite des rapports sociaux dans la societe etudiee.


  • Résumé

    One of the most important question in the present anthropological research concerns the theoretical and practical way of taking into consideration social dynamics as a basic property of any society. In order to provide material for an answer, the thesis lays down two assumptions: - a theoretical one: social dynamics results from the action of the relations of "force" and "sense" which bind and oppose the diverse categories of social actors, it is to say that it results from the action of the differential logics of power. - a practical one: social dynamics may be apprehended through the study of a set of statements and practices taken as "phenomene social total". With regard to the maninka society, the matrimonial insti- tution was the phenomenon chosen to reveal the dynamical process: the power relationship between social "elden" and social "youngers" is the centre of pressures tending to modify a "relation aux hommes"-dominated logic toward a social logic in which the "relation aux choses" would be determinant of the specificity of social relations in this very society.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 344 p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MSH TH 3389
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.