Réponses cardiovasculaires au bruit chez l'homme : étude expérimentale des différences interindividuelles et de l'adaptation aux expositions répétées

par Jean-Claude Petiot

Thèse de doctorat en Sciences de la vie

Sous la direction de Jean Parrot.

Soutenue en 1987

à Dijon .

  • Titre traduit

    Cardiovascular responses to noise in man : experimental study of individual differences and of adaptations to repeated exposures


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les effets cardiovasculaires du bruit sont étudiés dans trois directions : la nature de la réponse, les effets adaptatifs, les différences interindividuelles. Les indices d'astreinte recueillis sont la fréquence cardiaque et la pression artérielle. A niveau de pression acoustique identique, un bruit rose continu exerce moins d'effets perturbateurs qu'un bruit rose intermittent long ; les réponses cardiovasculaires sont différentes avec un bruit intermittent long et un bruit intermittent court. Les transitoires sont responsables des effets observés dans le bruit intermittent long. La réponse cardiaque aux transitions silence-bruit est triphasique avec accélération, ralentissement, accélération ; cependant, ce type de réponse ne constitue pas un modèle général. La fréquence cardiaque ne présente pas d'effets d'habituation, de tels effets existent pour la pression artérielle.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 418 f.
  • Annexes : Bibliographie p. 351-364

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TDDIJON/1987/16
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.