Aspects endocrinologiques de la physiologie du développement et de la reproduction chez les tiques

par Jean-Louis Connat

Thèse de doctorat en Zoologie

Sous la direction de Charles Noirot.

Soutenue en 1987

à Dijon .


  • Résumé

    Des applications exogènes d'hormones juvéniles (JHs) ou de leurs analogues, des biotests et des radioimunodosages (RIA) indiquent que des hormones du type des JHs sont présentes chez les tiques et jouent un rôle dans le contrôle du cycle gonotrophique. L'étude par GC/MS de nombreux échantillons montre que ces hormones ne correspondent pas à celles décrites chez les insectes ou les crustacès (JH0, JH1, JH2, JH3 ou FME). Des inhibiteurs de biosynthèse des JHs peuvent toutefois réduire le rendement de ponte, voire même inhiber l'oviposition. L'étude du métabolisme des JHs par les tiques montre que ces animaux possèdent des estérases et des époxyde-hydrolases consduisant à des métabolites décrits chez les insectes, les JHs-acide-diol. Ceux-ci sont ensuite convertis en produits beaucoup plus polaires [. . . ].

  • Titre traduit

    Endocrinological aspects of the physiology of tick development and reproduction


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (131-[240] p.)
  • Annexes : Bibliographie p.121-131 (105 références)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TDDIJON/1987/5
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.