Etude de la circulation de particules entre deux compartiments fluidisés

par Didier Fox

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de

Soutenue en 1987

à Compiègne .


  • Résumé

    Certains procédés nécessitent la circulation de solides finement divisés entre des enceintes réactionnelles. L es dispositifs de transfert des particules utilisés dans ces procédés doivent assurer un strict contrôle du débit des solides et, en outre, une réelle souplesse de fonctionnement, en terme de ce débit. Les études hydrodynamiques effectuées sur de tels dispositifs (jambes inclinées, systèmes multi-caissons ou à jambe verticale) ont démontré l’existence d’un mécanisme moteur et d’un mécanisme résistant. Le premier est généralement dû à une aération différentielle. Le second peut avoir deux causes différentes : le flottement pariétal et la constriction de l’écoulement dans une zone de communication. Malgré le nombre de résultats obtenus, les phénomènes impliqués dans la régulation de la circulation des solides sont mal compris. L’objectif de ce travail est donc la compréhension de ces phénomènes. Les résultats, obtenus sur une maquette à deux compartiments, ont confirmé l’existence de deux forces résistantes mentionnées précédemment. Les phénomènes à l’origine de ces forces sont essentiellement dissipatifs (frottements particules/paroi et particule/particule). Dans les conditions de fonctionnement d’un procédé industriel, la force résistante horizontale de la zone de communication est négligeable. Par contre, la force résistante verticale (frottement pariétal) est importante et dépend du débit d’aération du caisson dans lequel elle s’exerce. Ce débit constitue la variable de pilotage de la circulation, dans la mesure où celle-ci est contrôlée en maintenant un certain degré de défluidisation dans le compartiment descendant. La défluidisation est donc le mécanisme essentiel d’ajustement de la force résistante verticale. Cette force dépend également du débit de solides puisque la circulation s’accompagne toujours d’un phénomène de court-circuit de gaz qui contribue à la défluidisation du caisson descendant et élargit la gamme de réglage du débit d’aération de ce caisson au-delà du minimum de fluidisation. La conduite de procédés à circulation de solides doit être effectuée à l’aide de la seule aération de compartiments tampons, en tenant compte du court-circuit de gaz.

  • Titre traduit

    Study of the circulation of particulate solids betwen two fluidized compartments


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (233 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 60 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Technologie de Compiègne. Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1987 FOX 255
  • Bibliothèque : Ecole nationale supérieure d'ingénieurs en arts chimiques et technologiques. Service de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TEXT 1987 FOX
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.