Parallélisation du traitement de la méthode du lancer de rayons : définition d'une structure de données adaptée à une architecture de type réseau

par Emmanuel Telle

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Guy Fontenier.

Soutenue en 1987

à Compiègne .


  • Résumé

    Le travail, qui s’inscrit dans le domaine de la synthèse d’images à consisté à définir une procédure qui accélère le traitement de la méthode du Lancer de Rayons. Dans un premier temps, une PROCEDURE DE SELECTION DES DONNEES a été mise en œuvre afin d’accélérer le traitement de chaque rayon dans les cas de scènes complexes. Dans un second temps, une STRUCTURE DE DONNEES ADAPTEE A UNE ARCHITECTURE DE TYPE RESEAU dans laquelle les données de la scène sont réparties entre différents processeurs, est présentée. Cette structure de données, qui est basée sur la procédure de sélection des données, est définie de manière à ce que le traitement soit « équilibré » entre les différents processeurs du réseau et telle que le traitement de chaque rayon fasse intervenir le moins de processeurs possibles.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (100 p.)
  • Annexes : Bibliogr. 44 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Technologie de Compiègne. Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1987 TEL 77/1
  • Bibliothèque : Ecole nationale supérieure des mines. Centre de documentation et d'information.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T 1836
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.