Les effets vasculaires périphériques de la dihydroergotamine

par Dominique Berthin

Thèse de doctorat en Médecine

Sous la direction de Directeur de thèse inconnu.

Soutenue en 1987

à Clermont-Ferrand 1 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La dihydroergotamine (DHE), administrée par voie nasale chez dix sujets sains, aux doses de 1, 2 et 4 mg, entraîne : - des diminutions significatives doses dépendantes de la compliance veineuse, - une élévation de la pression artérielle diastolique, - une tendance à l’ abaissement de la fréquence cardiaque pour la plus forte dose, - une réduction de la pression artérielle en oxygène au niveau de la peau. Ces modifications sont un témoignage des effets vasculaires périphériques de la dihydroergotamine sur le territoire veineux principalement mais aussi sur les territoires artériolaires. Les dosages urinaires de la DHE montrent une excellente corrélation entre les doses administrées et les taux urinaires. Une corrélation significative existe entre la dose et l’ effet veineux observé. Proposée dans le traitement de la migraine, la DHE sous forme spray nasal possède d’ intéressants effets systématiques.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (45 f)
  • Annexes : Bibliogr.f. 42-45

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque de Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 280107 1987 26
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : BIUM Clermont-Ferrand 1987
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.