L'influence médiévale sur l'art et la pensée à l'époque victorienne : 1836-1877

par Joëlle Cros

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Michel Jouve et de Sylvaine Marandon.

Soutenue en 1987

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Le renouveau medieval qui s'est manifeste en angleterre au xixeme siecle semble avoir eu des developpements analogues dans l'art et dans la pensee. Une analyse des travaux de pugin et de la societe ecclesiologiste en architecture, de la peinture preraphaelite et des ecrits de carlyle, disraeli et ruskin a permis de demontrer que ce mouvement avait ete, au depart, une revolte spirituelle contre le developpement du materialisme et de l'atheisme. Il se transforma par la suite en une revolte esthetique contre les mefaits de la civilisation industrielle. Ceci ressort de l'etude des peintres, poetes et decorateurs : d. G. Rossetti, william morris et burne jones. Devenant progressivement une mode, il fut aussi l'expression du victorianisme triomphant, par ses constructions monumentales d'edifices publicsceux de scott, street et butterfield, ainsi que d'autres - et par la publication des idylles du roi de tennyson. Les 292 illustrations presentees dans ce travail ont pour but de montrer que l'evolution du renouveau medieval, dans sa phase de revolte, semble tout-a-fait parallele a celle qui affecta le moyen age entre les xiiieme et xveme siecles, evolution qui se caracterisa par un declin de la spiritualite au profit d'un inte- ret grandissant pour l'esthetique.


  • Résumé

    The revival of interest for the middle ages which took place in england in the xixth century had similar developments in victorian art and thought. An analysis of the works of pugin and of the ecclesiological society, as well as of pre-raphaelite painting and of carlyle's, disraeli's and ruskin's writings enabled us to prove that this movement had started as a spiritual rebellion against the growth of materialism and atheism. Later on, it changed into an aesthetic rebellion against the consequences of the industrial civilization, which is revealed by the study of rossetti's, morris's and burne jones's works. Gradually becoming a fashion, it was also an expression of the triumph of victorianism, as the edification of monumental public buildings and the publication of tennyson's idylls of the king testify. The 292 photographs presented in this work aim at proving that the medieval revival, as a movement of rebellion, went through an evolution similar to that of the middle ages between the xiiith and the xvth centuries; an evolution characterized by the decline of spiritual life in favour of an increasing interest for aesthetics.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (589 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 542-559. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5327-1987-24
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 89-1166
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/96
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.