Du langage de la folie chez les Kongo de la République populaire du Congo

par Marius Biyekele

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de GEORGES REDDE.

Soutenue en 1987

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    "la folie est de partout", mais est-elle partout la meme? existe-t-il en pays kongo un certain langage de la folie? la specificite du contexte d'etude et la double implication en situations de soin et de recherche commandent constamment une methodologie d'approche souple et multidimensionnelle faite d'observations, interviews, entretiens cliniques et therapies. . . Comprendre la folie c'est aussi et surtout d'abord comprendre la vision du monde : "les choses ne sont pas que des choses", c'est toujours quelque chose de plus qu'une chose. Ainsi, la folie lie en separant : une "rupture-reprise" du lien fondamental qui jamais ne se brise. La folie aussi s'enracine dans le corps, sous forme de "dramaturgie corporelle". La folie encore nous situe au coeur d'une "inter-psychopathologie". Enfin et toujours, la folie fait sens, selon un langage "impense" evoquant, tantot ou a la fois la sorcellerie, le "fetichage", la faille dans l'univers des alliances, la rancon de la puissance. . . Plus est, ces conceptions locales de la folie determinent des modalites particulieres d'accompagnement du patient, des demarches therapeutiques et prophylactiques originales. Bref nous tentons une theorisation clinique, a la faveur du langage local re-decouvert et re-integre dans l'exercice quotidien du clinicien.

  • Titre traduit

    Madness language among kongo tribs of congo


  • Résumé

    "madness is from everywhere", but is it identical anywhere? is there in the kongo country any sort of madness language? the specificity of the topic to be studied, and the double implication during treatment and research request permanently a smooth and multidimension methodology approach made of observations, interviews, clinical talks and therapies. . . Understanding madness is also and above all, understanding first the sight of the universe : "things are not only things", it is always something more than a thing. Thus madness binds while dividing : a "break and continuity" of the sacred link which never breaks. Madness places us in the centre of an "interpsychopathology". Madness finally and always makes sense, considering an "impense" "language which recalls sometimes or both, which-craft, "fetichage", flaw in the universe of alliances, ransom of power. . . In fact, these local theories of madness determine particular assistance ways for the patient, original therapeutic and prophylactic steps. In the short, this is an attempt to a clinical theory, taking in consideration the rediscovered and recovered local language in the framework of the clinician's daily practice.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 284 f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences de l'homme.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : VTP 1987/1
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.