Recherches sur les enzymes extracelluaires secrétées par Botrytis cinera dans la baie de raisin : applications œnologiques et phythyopathologiques

par Catherine Grassin

Thèse de doctorat en ŒOenologie - Ampélologie

Sous la direction de Pascal Ribéreau-Gayon.

Soutenue en 1987

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    Botrytis cinerea, parasite du raisin, secrète, dans la baie, des enzymes. Ce sont des pectinesterases, polygalactunorases, laccase, n-acetylglucosaminidase et phospholipases. On établit une courbe de croissance de Botrytis cinerea cultivé in vitro. On décrit l'apparition des enzymes extracellulaires du champignon par rapport à son développement. Ces enzymes sont purifiées et caractérisées. On démontre ensuite l'existence dans le raisin sain et immature, d'un inhibiteur préformé des polygalacturonases de Botrytis cinerea. Enfin, une méthode de dosage calorimétrique de la laccase de Botrytis cinerea dans le raisin est mise au point

  • Titre traduit

    Research on Botrytis cinerea extracellular enzymes produced in the grape : Applications in enology and phytopathology


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (163 p.)

Où se trouve cette thèse ?