La représentation linguistique des systèmes prosodiques : une approche cognitive

par Daniel John Hirst

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Mario Rossi.

Soutenue en 1987

à Aix Marseille 1 .


  • Résumé

    Ce travail se situe dans le cadre general de la grammaire generative, avec une demarche de type cognitif. On aborde le probleme de la nature des representations phonologiques et phonetiques des systemes prosodiques des langues naturelles en s'appuyant d'une part sur une modelisation acoustique des courbes de frequence fondamentale (fo) et d'autre part sur les resultats obtenus depuis une dizaine d'annees dans le domaine de la phonologie nonlineaire (phonologie autosemgentale et phonologie metrique) dans la description des systemes accentuels et tonals de nombreuses langues differentes. Deux modeles pour la representation phonetique des courbes de fo sont developpes. On montre qu'il y a une interdependance cruciale entre le modele phonologique utilise pour la representation de l'intonation et le modele phonetique soujacent. On propose l'hypothese que les memes elements phonologiques : des segments tonals (dont on propose une nouvelle analyse en traits distinctifs) et une structure metrique figurent dans les representations phonologiques de surface de toutes les langues. On espere ainsi eviter une faiblesse qui caracterise de nombreux modeles de l'intonation qui construisent une representation ad hoc qu'il est par consequent difficile de generaliser a d'autres langues. On presente un modele de la representation phonologique de l'intonation de l'anglais utilisant une structure hierarchisee dont les constituants sont unites intonatives et unites tonales. Un contour intonatif apparait alors comme la linearisation de suites de segments tonals associees a chacun de ces constituants. Ce modele determine le noyau du systeme intonatif de l'anglais, noyau dont on envisage un certain nombre d'extensions possibles pour tenir compte d'une part des expressions adverbiales et d'autre part des intonations de type emphatique. On montre que ce modele permet de definir une representation phonologique interpretable d'une part par le modele des courbes de fo et d'autre part au moyen d'une theorie pragmatique explicite dont on cherche a determiner les caracteristiques essentielles.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Laboratoire Parole et Langage (Aix-en-Provence). Centre de documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T 87 HIR
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.