Le commerce dans la medina de fes : le vestimentaire et l'alimentaire

par MOHAMMED BEL LAKHDAR

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Guy Jalabert.

Soutenue en 1986

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Jusqu'au debut du 20e siecle, fes etait la plus grande ville marocaine. Elle etait aussi la capitale politique, culturelle et le plus grand centre de production et d'echange. C'etait une ville royale, organisee autour d'un centre religieux avec un secteur commercial et de production, et a caractere residentiel. Son espace commercial est bien delimite, hierarchise, souks centraux, secondaires et elementaires. Il est caracterise par des souks specialises, un circuit dominant; celui des boutiquiers et demeure exclusivement masculin. Cette organisation s'explique par une culture authentique, un mode de vie modeste, et par une autoproduction (premiere partie). Cependant, durant l'ere coloniale et apres l'independance, la ville n'est plus la capitale politique et economique. Devenue medina, elle connait un developpement de l'activite commerciale; extension spatiale, apparition des souks populaires et d'un deuxieme circuit, celui des"etalagistes", dont 23% de vendeurs sont des femmes (deuxieme partie). Ceci s'explique par les transformations sociales et economiques de toute une societe en mutation (troisieme partie). Ainsi la medina tend a devenir un espace essentiellement commercial, de plus en plus diversifie.


  • Résumé

    Untill the beginning of the 20 th century, fes was the biggest maroccan town. It was the political and cultural capital together with the biggest production and exchange center. It was a royal town, organized around a religious center with a commercial and productive area, and had a residential function. Its commercial areais well demarcated, organized into a hierarchy: central, secundary and elementary"souks". It is caracterized by specialized "souks", with the dominating network of shopkeepers, and remains exclusively a male business. This organization is explained by an authentic culture, a modest way of life and by self-production. Nevertheless, during the colonial area and after independance, fes is not the political and economical capital any longer. It becomes a "medina" and its trade expands; spatial expansion as well, with the rise of popular "souks" and a second network, the stallkeepers, where 23% are female salers. This is explained by the social and economical transformations of a whole society in mutation. Thus the "medina"tends to become an essentially commercial area, more and more diversified.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 228 f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre interdisciplinaire d'études urbaines. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.