L'énonciation dans "La tia Julia y el escribor" : premier degré d'énonciation dans l'oeuvre romanesque de Mario Vargas Llosa

par Mateo Palomero

Thèse de doctorat en Études latino-américaines

Sous la direction de Milagros Ezquerro.

Soutenue en 1986

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    A partir de la definition de l'enonciation comme "l'instance de la conversion en discours de la langue saussurienne", nous etudions celle-ci en tant que fonction narratrice, c'est-a-dire, organisatrice et productrice de discours. Cette analyse prend comme corpus l'oeuvre romanesque de mario vargas llosa, dans laquelle sont etudies en premier lieu l'organisation narrative ou premier degre de l'enonciation. Ceci nous permet d'observer que la fonction narratrice adopte diverses modalites de narrateur (personnel, non-personnel, multiple, etc). De plus, selon le contenu de chaque roman, tel ou tel element signifiant (temps, espace) est privilegie. On peut en conclure que mario vargas llosa manie une grande variete de propositions enonciatives. Dans un second temps, est etudie specifiquement "la tia julia y el escribidor", au niveau de la fonction narratrice et des principales instances de la narration. On trouve deux sources d'enonciation : 1) le moi-narrateur (chapitres impairs) 2) un narrateur non-personnel (chapitres pairs). Le narrateur non-personnel produit des feuilletons radiophoniques, lesquels, par une "mise en abime" creent une fiction au second degre, car ils sont attribues a pedro camacho, personnage du "bloc no1". L'analyse degage divers elements de ces feuilletons (structures, vocabulaire, style, confusions et relations avec le "bloc no1") qui concourrent tous a la fabrication d'un produit infra-litteraire et frappe de degradation. Dans les chapitres impairs sont etudies le moi-narrateur comme organisateur du discours et comme personnage, et la fonction phatique d'autres personnages principaux, tout en maintenant la relation avec le "bloc no 2". Cette analyse permet de conclure que ce roman, qui rassemble et oppose a la fois deux figures d'ecrivains : pedro camacho et le jeune vargas llosa, est une reflexion sur l'acte d'ecriture. Il est donc au centre du probleme de l'enonciation.


  • Résumé

    Using as a starting point the definition for enunciation as the process by which language is transformed into discourse, we studied as a narrative function that produces and analyses the discourse itself. This analysis takes as its core, the novels of mario vargas llosa, in which we studied in first instance, the narrative organization, which is to say, enunciation in first degree. This allows us to observe that the narrative function adopts many narrators mode (firstperson, third-person, multiple, etc. ). According to the content of each novel, each significant element (e. G. Time, space) is privileged in turn. Therefore, we may conclude that mario vargas llosa deals with a great varieties of enunciative propositions. In second place, we specifically studied "la tia julia y el escribidor" at the narrative function level and the narration main instances. There are two enunciative sources : (1) the first-person narrator (odd chapters) and (2) the third-person narrator (even chapters). The first-person produces the radio-dramas which due to a "fiction within a fiction effect", create a second-degree fiction, since they are attributed to pedro camacho, a character of "bulck no 1". The analysis highlights different elements of these radio-dramas (structure, vocabulary, style, confusions and relations with "bulk no 1") which all join in to create and infraliterary product, subject to degradation. In the odd chapters, we studies the first-person narrator who, as a character, is the discourse organizer, and the speech function of other main characters, keeping at the same time, the relationship with "bulk no 2. This analysis allows us to conclude that this novel, which unites and opposes at the same time two writer figures (pedro camacho and the young vargas llosa), is an inner consideration about the act of writing. In this sense, it is at the centre of the problems of enunciation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (238 f.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5447-1986-17
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.