Industries d'amont et développement de l'agriculture dans le Tiers-monde : le cas iranien

par Mohamed Reza Divsalar

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Dominique Coquart.

Soutenue en 1986

à Toulouse 1 .


  • Résumé

    Dans ce travail sont d'abord envisagés d'une manière générale le rôle de l'agriculture dans la croissance économique et les différentes politiques susceptibles de conduire à l'auto-suffisance alimentaire. Il est montré que la plupart des pays en développement ont choisi la voie de l'industrialisation de l'agriculture c'est-à-dire la recherche d'une productivité plus élevée par l'utilisation massive d'intrants achetés le plus souvent à l'agro-industrie des pays développés. Cette politique n'a pas, le plus souvent, amené les résultats escomptés et s'est traduite par un éclatement du tissu rural et une dépendance accrue vis-a-vis de l'exterieur. Le cas iranien, qui est ensuite envisagé, ne dépend pas de ce schéma général. Le pays, autrefois excédentaire en produits alimentaires, est aujourd'hui déficitaire. La politique agricole, peu adaptée aux structures sociales et économiques du pays, est largement responsable de la dégradation de la situation. Pour atteindre l'objectif d'auto-suffisance énoncé dans le plan il est nécessaire d'intensifier la production agricole. Mais il faut le faire en utilisant au mieux les ressources nationales, main d'oeuvre nombreuse, terres en friches, et en promouvant un secteur de petites entreprises susceptible de fournir les biens de consommation intermédiaire et les biens d'équipement adaptés aux besoins paysans.


  • Résumé

    In this work we first consider the part of agriculture in the economic growth and the different policies liable to lead to food self-sufficiency. We show that most developing countries have chosen the way to agricultural industrialization, that is to say the search for a higher productivity by the largescale utilization of agricultural technology usually bought to the agro-industries of the developed countries. This policy has not often brought about the anticipated results and has meant a split-up of the rural structure and an increased dependency towards foreign countries. The iranian case which is then considered is not subordinate to this general scheme. The country which used to show a surplus in food products is now in the red. The agricultural policy not very adapted to the social and economical structure of the country is widely responsible for the deterioration of the situation. In order to reache the aim of self sufficiency expressed in the plan, the agricultural production must be increased. But it must be done by using as well as can be the national resources, a large labour, the waste lands and by encouraging a sector of small-scale enterprises liable to provide intermediary consumer goods and durable goods adapted to the rural needs.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (271 f.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de l'Arsenal.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TG1003-1986-18
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TU1986/DIV
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.