La pensée militaire de la Social démocratie allemande au pouvoir, [de 1969 à 1982] et son influence sur la politique à l'égard de la Bündeswehr

par Bertrand Linder

Thèse de doctorat en Sciences politiques

Sous la direction de François-Georges Dreyfus.

Soutenue en 1986

à l'Université Robert Schuman (Strasbourg) .


  • Résumé

    La politique de défense de la Social-démocratie allemande à travers l'histoire n'est pas dépourvue d'une certaine ambiguité. Hostile au militarisme, le SPD acceptait néanmoins le principe de la défense nationale. L'opposition à la politique de réarmement du Chancelier Adenauer confirme cette équivoque qui ne semble disparaître qu'au début des années 60. En 1969, apres l'arrivée du SPD à la direction du pouvoir, la situation paraît tout à fait différente. L'appartenance de la République fédérale d'Allemagne à l'OTAN et la coopération avec les Etats-unis sont indéniablement au centre de la politique du SPD. Cette politique associe trois éléments, la défense, la dissuasion et l'équilibre militaire dans une véritable trilogie constituant le coeur de la pensée militaire sociale-démocrate. Une certaine déception face à la stagnation de la détente avec les Pays de l'est ainsi que les divergences au sein même du SPD ont pourtant engendré un malaise face à la politique du gouvernement. Ce malaise révèle une méfiance profonde dans le parti à l'égard des armes nucléaires. Ainsi, une véritable controverse s'en prend aux fondements même de la politique gouvernementale sans pour autant réussir à l'ébranler. En ce qui concerne la Bundeswehr, la social-démocratie au pouvoir a su allier une volonté de réforme à la nécessité d'un renforcement quantitatif et qualitatif des forces armées fédérales. Si les rapports entre le SPD et la Bundeswehr demeurent parfois délicats, force nous est de constater que l'image de l'armée au sein de la société s'est améliorée. Ce bilan positif ne doit toutefois pas faire oublier l'existence d'une tension latente entre la volonté de détente et les impératifs de la défense que la socio-démocratie allemande a eu du mal à surmonter.

  • Titre traduit

    ˜The œmilitary thought of the german Social democratic party while it was in office [from 1969 to 1982] and its influency on policy regarding the Bundeswehr


  • Résumé

    When considered from a historical point of view the SPD's policy is not devoid of ambiguity. Though opposed to militarism the SPD still accepted the principle of national defence. This equivocation is confirmed by his opposition to Chancellor Adenauer's policy of rearmament which appears only to have given way in the early sixties. When the SPD go into office in 1969 the situation was quite different, because the FRG's membership of OTAN and its collaboration with the USA were undoubtedly at the heart of the SPD's policy. This policy combined three elements, namely defence, dissuasion and the military balance of power into a real trilogy and thus constituted the core of the social democratie military thought. Desappointement caused by the stagnation in detente with the eastern bloc countries as well as differences within the spd gave rise to a certain amount of ill-feeling towards the governement policy. The said ill-feeling revealed deep-seated disturst within the party of nuclear arms. Thus a real controversy challenged the very foundations of the governement policy without being able to weaken it. Concerning the Bundeswehr the SPD in office knew how to combine a desire for change and the necessity of reinforcing both the quantity as well as the quality of the federal armed forces. If the relationship between the SPD and the Bundeswehr are difficult at times, we must acknowledge that the image of the army within the society has improwed. However, this positive result must not hide the fact that there is a latent tension between the will for detente and the necessities for defence that the SPD surmounted with great difficulty.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FT.STRASBOURG.1986,1
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FT.STRASBOURG.1986,2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.