Traditions orales et formes d'expression litteraire : etude comparative de trois poemes africains d'expression francaise

par Léon Koffi

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Victor Hell.

Soutenue en 1986

à Strasbourg 2 .


  • Résumé

    Ce travail est une etude comparative d'oeuvres orales traditionnelles et de trois poemes d'afrique noire d'expression francaise : quand s'envolent les grues couronnees de pacere titinga (paris, p. J. Oswald, 1975) ; fer de lance de zadi zaourou b. (paris, p. J. Oswald, 1975) et d'eclairs et de foudres de j-m. Adiaffi. Notre texte a ete subdivise en quatre parties. Dans la premiere, consacre a differentes definitions relatives a la formulation du sujet, nous avons fait quelques observations sur les notions de tradition et de litterature orale dans le cadre des etudes africaines avant de presenter rapidement l'environnement culturel des poetes traditionnels et des poetes africains francophones. L'etude formelle montre, dans la deuxieme partie, une identite de la structure des deux groupes d'oeuvre, du moins dans leurs grandes unites ; une identite de structure qui resulte de facteurs divers : circuit ternaire de la parole, necessites mnemo nique ou esthetique. Dans la troisieme partie, nous soulignons, a propos du rythme, un exemple d'organisation rythmique des tons dans les oeuvres orales produites dans les africaines, et nous faisons quelques observations sur la notion de rythme du tam-tam dans la poesie d'afrique noire d'expression francaise. Dans les derniers chapitre de cette partie de cette partie, l'etude de l'image et du symbole a consiste en l'examen de la structure de la metaphore, du symbole et de leur distinction d'avec la figure d'homothese, puis en la lecture des metaphores des poemes francophones selon l'interpretation des societes traditionnelles. Dans la quatrieme partie, nous avons examine divers modes d'integration du "texte" traditionnel dans la poesie ecrite : la citation, la "reproduction" et l'allusion. Apres la comparaison des deux univers imaginaires, nous avons dans le dernier chapitre, essayer de montrer comment la symbolique permet une autre lecture du poeme africain d'expression francaise.


  • Résumé

    This research paper has aimed at drawing a comparison between the ways of literary expression in traditionally oral works and the the ones of french speaking black african poetry in three poems quand s'envolent les grues couronnees by pacere titinga, fer de lance by zadi zaourou, and d'eclairs et de foudres by j. M. Adiaffi. My thesis has been divided into four parts. The first one, focused on various definitions of how to set out the subject, has poited out such concepts as tradition and oral literature within the framework of african studies and introduced the traditional as well as the french speaking african poets backgound. The second part has dealt with structure and revealed structural as well as stylistic similarities between both types of works at least in broad outline, the structural similarity being the result of various factors such as a compound circuit of speech, aesthetic and mnemonic requirements. On the topic of beat, the third part has pointed out an instance of rhythmical tone structure in what are traditonally spoken literary works and dealt with the notion of tom-tom beat witthin french speaking blac african poetry. Studying imagery and symbolism in the last chapters has meant working out the structure of metaphor and symbol and showing how different they are from "homothese" on the one hand and on the other interpreting metaphor in french poems according to african cultures. The fourth part has shown in a variety of ways how to integrate traditionally written texts within african poetry.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.