L'expression du temps dans le nouveau roman

par Kirsten Wagner-Abdellatif

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Jean Gagnepain.

Soutenue en 1986

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Dans ce travail nous montrons que le temps est exprimé à l'aide des formes verbales et du contexte qui les entoure. Si on considère la valeur sémantique, l'aspect, le mode d'action, le stade et les variantes d'emploi des formes verbales, il en résulte qu'elles assument des fonctions qui dépassent le domaine de la temporalité, ce pourquoi il faut bien distinguer entre les fonctions et les emplois des temps. C'est seulement en combinaison avec les éléments contextuels correspondants (adverbes de temps, pronoms déictiques et substituant, phrases complexe, constructions infinies, constructions au passif) que les variantes sémantiques des formes temporelles se réalisent. Ceci est affirmé dans la situation allocutive des romans traités (surtout : Alain Robbe-Grillet : Le voyeur, Claude Simon :La route des Flandres, Nathalie Sarraute : Portrait d'un inconnu, Michel Butor : La modification) où on trouve partout un emploi des temps nouveau, car le roman se fonde sur le temps fictif, séparé du temps réel de l'auteur et du lecteur. C'est par une voie mentale que les deux différentes situations de discours peuvent apparaître dans le même roman, mais sans référence du présent au moment de narration et pas toujours du passé simple au moment narré

  • Titre traduit

    The expression of time in the "nouveau roman”


  • Résumé

    In this work we show that, important as is the role of tenses in order to express time, many factors other than the tenses are involved which we can call the context. If we take into account the semantic value, the verbal aspect, the action types, stage, and the variants of usage of the tenses, it goes to prove that the tenses have some functions which go beyond the sphere of temporality. Therefore we must distinguish between the functions and the usages of the tenses. The semantic variants of the tenses can only be realized in connection with the corresponding contextual elements (adverbials (time relators), pronouns (deictic pronouns and substitutes), complex sentences, non-finite clauses, passive voice clauses, extra-linguistic situation). This is proved to be justified by the speech situation in the examined novels of some typical representatives of the "Nouveau roman" (especially: 'Le voyeur' by Alain Robbe-Grillet, 'La route des Flandres' by Claude Simon, 'Portrait d'un inconnu' by Nathalie Sarraute and 'La modification' by Michel Butor) where we find a new, stylistic usage of the tenses, for the novel is based on the fictive time

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (583 f.)

Où se trouve cette thèse ?