La vie rurale en Bretagne à la fin du moyen age : 1365 - 1525-30

par Michelle Lebois

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de André Chédeville.

Soutenue en 1986

à Rennes 2 .


  • Résumé

    La période traitée est une époque difficile en France. Notre but était de savoir quelle situation présentait la Bretagne, en envisageant quatre points : population, rapports hommes-terre, productions, société. Les crises démographiques n'épargnent pas la Bretagne. La plus grave se situe avant 1420, surtout dans les zones frontalières et littorales. Le déclin se poursuit par endroits jusqu'en 1460. Ailleurs, une nette reprise se manifeste sans compenser les pertes antérieures. Cette situation rappelle, en moins grave, celle des régions voisines mais n'a pas les mêmes répercussions sur la condition de la paysannerie. La Bretagne ne connaît aucun bouleversement spectaculaire malgré la disparition des vestiges du servage, le développement de modes de tenures plus favorables aux paysans, la transformation partielle des corvées. L'emprise seigneuriale sur la terre reste forte, favorisée par la rareté des confiscations de biens. Les productions agricoles restent dominées par les cultures céréalières. Le médiocre niveau des récoltes en fait principalement une agriculture de subsistance. Ni l'élevage, ni même la vigne ne donnent lieu a une activité de caractère spéculatif de grande envergure. La condition matérielle des paysans s'est parfois aggravée au XVe siècle avec l'alourdissement de la fiscalité ducale. Les écarts de fortune s'accentuent les paysans disposant de terres peu étendues voient leur situation se détériorer lentement; beaucoup s'endettent et perdent leurs biens. D'autres en profitent pour renforcer leur patrimoine. Les revenus seigneuriaux subissent également des fluctuations ; les seigneuries des "marches" sont les plus gravement atteintes. Une certaine concordance existe entre la Bretagne et d'autres provinces, mais la différence majeure réside dans l'intensité des crises plus faible qu'ailleurs. Le duché ne connaît pas partout les mêmes difficultés. La basse Bretagne bénéficie d'une économie prospère alors que la haute Bretagne est plus durement touchée


  • Résumé

    The period we study is a hard one in France. Our object was to know what was the situation in Brittany concerning the following items : population, relation between men and land, productions, society. Demographic crises do not spare brittany. The most severe one took place before 1420, mainly in the parts near the frontiers or the coasts. The decline goes on until 1460 in some parts. Elsewhere things are getting better without compensating the foregoing losses. This situation, though less severe, is similar to that of the neighbouring countries but has not the same consequences, on the condition of country people. Brittany does not know any spectacular transformation though the vestiges of serfhood disappear and tenures more favorable to peasantry develop together with a partial transformation of duties. The lord's power on the land is still strong being favored by rare confiscations of goods. Agricultural productions consist mainly in the culture of cereals. The low level of crops only allow people to subsist. Neither cattle-breeding nor winegrowing is a large scale activity. The condition of country people sometimes got worse in the 15 th century with the heavy taxes raised by the dukes. The differences of fortune increase. The situation of the country people who only own a few acres of land is slowly getting worse. Many of them run into debts and lose their goods. Others take advantage of this to increase their property. The lord's incomes also change ; those of the "marches" suffer most severely. There is some similarity between brittany and other provinces but the main difference lies in the lower intensity of the crises. The difficulties are different with the parts of the dukedom. Lower brittany has a prosperous economy while higher brittany is more severely touched

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (XII-987 f.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 1986/48/1
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.