Evolution de la livre libanaise à travers les dix ans de guerre : 1975-1984 : causes de l'effondrement

par Michel Abourizk

Thèse de doctorat en Gestion

Sous la direction de Jean-Richard Sulzer.

Soutenue en 1986

à Paris 13 .


  • Résumé

    La livre libanaise a connu le début de son effondrement a la fin de la dixième année de guerre 1984. Elle a bien résist2 pendant les premiers huit ans de guerre (1975-1982). Elle a commence à se déprécier a partir de 1983 pour des raisons internes et externes. A partir de 1975, le Liban a connu une régression importante dans ses activités économiques a cause des dégâts qui ont atteint l'ensemble des secteurs. Mais, les différentes ressources importantes en devises étrangères, disponibles durant ces huit ans de guerre (1975-1982) ont permis de combler le déficit et de réaliser un excédent. A l'origine de cet afflux on trouve, les virements des libanais opérant a l'étranger, surtout aux pays producteurs de pétrole ; la "monnaie politique" et la présence d'un secteur bancaire qui fait preuve, en temps difficile, de capacité et de confiance. L'effondrement de la LL qui a débute en 1984 est du aux différentes raisons : locales, régionales, et internationales. Parmi les raisons locales se trouvent, le déficit de la balance des paiements apparu pour la première fois en 1983, la crise des finances publiques et des crédits accordes a l'économie, et enfin, la spéculation menée par certaines banques. Le déficit de la balance des paiements est du a l'élargissement du déficit de la balance commerciale, a la réduction du nombre des libanais opérant dans le golfe a partir de 1982, au déclin tangible du mouvement de tourisme, a l'arrêt de l'arrivée a Beyrouth de la monnaie politique, et enfin, a l'arrêt de la livraison des aides arabes. Quant à la crise des finances publiques, elle s'est traduite par la croissance excessive de la dette publique, l'improductivit2 des dépenses de l'état, et surtout, son système de financement inflationniste. L'activité du secteur privé a été remarquée par une croissance économique attendue mais non réalisée. La conjoncture régionale n'est plus favorable à la LL depuis 1980. Les redevances pétrolières, surtout après 1973, ont permis aux pays arabes pétroliers d'assister à un développement des marches monétaires et de dispenser des services du secteur bancaire libanais. Il en est de même pour le secteur portuaire et de transit. La concurrence et les effets de la crise internationale ont été aussi néfastes à l'économie et à la devise nationale pendant cette période.

  • Titre traduit

    Evolution of Lebanese pound through the ten years of war : 1975-1984 : reasons of the slump


  • Résumé

    The slump of the Lebanese pound has begun at the end of the tenth year of war 1984. It has well resisted during the first eight years of war (1975-1982). Its depreciation since 1983 is due to internal and external reasons. Since 1975, Lebanon has known an important regression in all his economic activities; all sectors have been damaged by the effects of war. But, the availability of important resources of foreign currency during (1975-1982) has permitted to make the deficit good and to realize an excess in the balance of payments. At the origin of this flow exist the transfer made by Lebanese workers in the Arab gulf, the "political money" and an efficient banking system. The collapse of the LL in 1984 is due to different reasons: local, regional, end international. Among the local reasons exist, the deficit of the balance of payments which has appeared for the first time in 1983, the public finance crisis, the decline of the growth of the economy expected by the private sectors, and the speculation led by certain banks. The deficit of the balance of payments is due to the extent of the deficit of commercial balance, the reducing number of the Lebanese workers in the gulf area, the deterioration of touristic activity, and to the stop of the arrival to Beirut of the "political money" and the Arab aids. As for the crisis of the public finance, it has been shown by the excessive growth of the public debt, the unproductive expenditures of the state and its inflationist financing system. The regional conjuncture was not also in favor of the LL since 1980. The petroleum fees, since 1973, have permitted to the Arab states of the gulf to have their own monetary and financial markets and to dispense from the services of the Beirut market. The same remark is true for the port and transit sectors. The competition and the effects of the international crisis were also baneful for the Lebanese pound and economy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1986 002

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 310
  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MF 200801/1986/1
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : GM1633-1986-1940
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.