Transistor à effet de champ à forte transconductance : emploi de GainAs/InP

par Jean-Yves Raulin

Thèse de doctorat en Électronique

Sous la direction de René Castagné.

Soutenue en 1986

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Les circuits optoélectroniques employés pour les communications par fibres optiques sont constitués d’un laser à semi-conducteur et de son système de commande dont la cellule élémentaire est le transistor à effet de champ. Un effort considérable a été consacré avec succès à l’étude des lasers sur substrat en Phosphure d’Indium (leur longueur d’onde d’émission correspond au minimum d’absorption des fibres optiques). Les exigences d’une intégration monolithique supposent la réalisation d’un transistor à effet de champ sur ce même substrat. Parmi les matériaux de même paramètre cristallin que l’InP, GaInAs a l’avantage de permettre des vitesses électroniques extrêmement élevées, aussi bien à faible qu’à fort champ. L’objet de ce travail aura été de montrer qu’il est possible d’obtenir avec GaInAs un transistor aux performances supérieures à celles de son équivalent en Arséniure de Callium, et ce malgré l’impossibilité de déposer sur le ternaire un contact Schottky satisfaisant. Les couches semi-conductrices ont été élaborées par épitaxie en phase vapeur suivant la méthode dite des organométalliques ; une optimisation des conditions opératoires et une étude des dopants sont présentées. L’ouverture du canal est contrôlée par une jonction PN. Celle-ci est fabriquée par une méthode originale et bien maîtrisée de gravure chimique à base de solutions acides. Elle permet de définir une longueur de grille d’un demi-micron. La mesure des performances du transistor a fait ressortie une transconductance de 260 mS/mm ; c’est là un nouveau record mondial.

  • Titre traduit

    Very high transconductance IngaAs/InP field effect transistor


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (240 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 232-235

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1986)363
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.