Étude de la diffusion élastique neutron-proton à faible transfert entre 400 et 1100 MeV

par François Wellers

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Yves Terrien.

Soutenue en 1986

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Cette thèse présente les premiers résultats complets de section efficace différentielle à l'avant, sur toute la gamme des énergies intermédiaires, dans le système neutron-proton. Le faisceau de neutrons est obtenu avec le synchrotron Saturne II, en utilisant la réaction de cassure des deutons sur une cible légère ce qui lui confère une intensité relative importante et une faible dispersion en énergie. Le dispositif expérimental est une chambre d'ionisation à dérive, IKAR, remplie de gaz à haute pression qui joue le double rôle de cible et de détecteur du proton de recul. L'absence de charge du faisceau impose de nouvelles procédures de dépouillement, plus élaborées que dans le cas de projectiles chargés, où les particules diffusées étaient détectées en coïncidence dans des chambres à fils. Les résultats sont ensuite normalisés et discutés à l'aide d'une paramétrisation phénoménologique, puis intégrés dans une analyse en déphasages dépendant continûment de l'énergie. Un calcul de Glauber totalement analytique permet d'estimer la validité de la méthode de normalisation.

  • Titre traduit

    Study of the neutron-proton elastic scattering with low momentum tranfer between 400 and 1100 MeV


  • Résumé

    This thesis presents the first complete results of forward differential cross-section, over the entire range of the intermediate energies, in the neutron-proton system. The neutron beam is produced with the synchrotron Saturne II, using the reaction of deuteron break-up, with gives it a relatively high intensity and small energy dispersion. The experimental apparatus is a drift ionization chamber, IKAR, filled with high pressure gas which plays the double role of target and detector of the recoil proton. The use of a neutral beam requires new procedures in the analysis, more elaborate thani1n the case of charged projectiles, where scattered particles were detected in coincidence in wire chambers. The results are then normalized and discussed, using phenomenological parametrization, and integrated in a continuously energy-dependent phase-shifts analysis. An entirely analytic Glauber calculation allows us to estimate the validity of the normalization method.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (133 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 131-133 (40 réf.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1986)338
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-034366
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.