Culture in vitro de la vigne (Vitis sp) : régénération de plantes à partir de fragments de limbe foliaire, mise au point d'un test précoce de résistance à la chlorose calcaire

par Nadia Chiadmi

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de Directeur de thèse inconnu.

Soutenue en 1986

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Dans le but d’obtenir des plantes de vigne résistantes à la chlorose calcaire, le travail a été effectué en deux temps : essai d’obtention de plantes néoformées à partir de divers organes cultivés in vitro. Mise au point d’un test de sélection de plantes résistantes. Les résultats sont les suivants : des plantes ont été régénérées à partir de fragments de limbes foliaires cultivés sur un milieu dont la caractéristique principale est d’être constitué de macro et microéléments de Murashige et Skoog (1962) et d’inclure trois types de facteurs de croissance : acide indolyl β acétique, benzylamino purine et acide gibbérellique. Par ailleurs, un dispositif expérimental a été mis au point sur des boutures cultivées en milieu liquide contenant des ions bicarboniques et ferriques. Ce dispositif permet d’obtenir, pour les génotypes utilisés, un comportement vitro vis-à-vis de la chlorose similaire à celui observé en champ. Parmi les paramètres étudiés, la diminution de la masse de matière sèche, l’augmentation de la concentration en fer des tissus ainsi que la faible capacité d’abaisser le pH du milieu se révèlent être d’autant plus significatifs que la plante est sensible. A partir de ces résultats, des essais de sélection de plantes résistantes ont été réalisés et seront poursuivis.

  • Titre traduit

    In vitro grapevine culture : regeneration of plant from leaf fragments, establishment of test to lime-chlorosis resistant plant


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (105 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 95-105

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1986)318
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.