Fluorescence IR de ¹³ C ¹ ⁸O en matrice induite par un laser à centres colorés : émission stimulée vibrationnelle et pompage anharmonique V-V des très hauts niveaux (v ≤ 41)

par Jean-Jacques Zondy

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Henri Dubost.

Soutenue en 1986

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    L'analyse spectrale de la fluorescence IR de 13 C 18 O en matrice d'argent à très basse température, induite par le pompage optique de la transition v=O+v=2, révèle la présence d'états vibrationnels superexcités v≤41 témoignant d'une efficacité du pompage V-V qui ne peut s'expliquer dans le seul cadre de la théorie des transferts V-V en phase condensée élaborée par Manz et coll. La modélisation de la cinétique des populations vibrationnelles à partir des équations de Manz n'est satisfaisante pour les niveaux v≤14 que si l'on tient compte de l'émission stimulée vibrationnelle (ESV), ce qui est justifié par la présence d'inversions de populations successives dans les distributions stationnaires ou temporelles expérimentales pour v≤8. Si l'ESV accélère les processus de pompage v-v (1)+(v) → (O) + (v+1), ces derniers ne peuvent cependant être responsables du peuplement des états superexcités v≤20 car de tels processus deviennent de moins en moins résonnants à cause de l'anharmonicité du potentiel. La production d'états superexcités ne peut alors se faire qu'à l'intérieur de pièges géométriques constitués par les formations agrégatiques de CO où, comme en phase gazeuse, des processus de transfert quasi-résonnants entre molécules excitées ont lieu. En matrice d'azote et pour des concentrations molaires suffisamment faibles l'ESV se manifeste par une intense émission instable et chaotique sur la transition v=2-+ v=1, contrairement au cas de la matrice d'argon. La forte inhomogénéité des transitions combinée à la finesse des raies homogènes dans l'azote justifie alors la modélisation de l'ESV par des équations semi-classiques de Bloch-Maxwell. L'analyse numérique montre que la distorsion du profil de gain et de dispersion du milieu non linéaire favorise l'apparition de plusieurs modes spectraux d'émissions pouvant avoir un gain net suffisant, ce qui confère à l'émission son caractère instable et chaotique.

  • Titre traduit

    Ir fluorescence of matrix-isolated ¹³ C ⁸O, induced by a color center laser : vibrational stimulated emission and strong anharmonic V-V pumping up to (v ≤= 41)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (384 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitres

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1986)308
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.