Synthèses de la colchicine marquée au carbone 14 : contribution à l'étude in vitro de sa toxicité

par Renée Pontikis

Thèse de doctorat en Sciences physiques (Chimie)

Sous la direction de Directeur de thèse inconnu.

Soutenue en 1986

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .

Le président du jury était Pierre Potier.


  • Résumé

    En vue d’une meilleure compréhension des phénomènes toxiques de la colchicine, nous avons entrepris l’étude « in vitro » de son métabolisme et de son éventuelle fixation covalente aux protéines hépatiques, ceci à l’aide de produits radiomarqués. Compte tenu de la complexité de la molécule de la colchicine il nous a semblé préférable d’introduire l’isotope dans le squelette. Nous avons donc élaboré un schéma réactionnel qui permettait d’accéder à la colchicine marquée sur le carbone en position 7. Afin de vérifier la fiabilité du schéma envisage et de préciser les conditions expérimentales pour chacune des 17 étapes, une synthèse en « traceur » a tout d’abord été réalisée. Par la synthèse à haute radioactivité spécifique (AS=55 mCi=2035 MBq/mmol) la (+/-) colchicine ¹⁴C-7 a été préparée avec un rendement de 2,5% à partir de 1700 mCi de carbonate de baryum ¹⁴C. Conjointement, la colchicine (méthoxyle-1¹⁴C) a été préparée par une méthode de marquage rapide sur un groupement latéral. Une étude préliminaire du métabolisme « in vitro », à l’aide de cette molécule radio marquée et de microsomes de foie de rats, a permis de mettre en évidence la fixation covalente de la colchicine aux protéines hépatiques ; sa dépendance vis-à-vis des monooxygénases à cytochrome P-450 a été confirmée. L’analyse des extraits organiques de ces incubats, par CLHP, permet de confirmer la présence de deux métabolites déjà décrits par SCHONHARTING : les déméthyl-2 et 3 colchicines. Trois nouveaux métabolites sont observés mais nous ne disposons pas de quantités pondérales suffisantes pour leur analyse structurale. En vue de l’élaboration d’un dosage de ce médicament par radio-immunologie nous avons synthétisé trois haptènes de la colchicine, dont les modifications portent sur les différents cycles, puis effectué leur conjugaison au sérum albumine bovine. La molécule de colchicine marquée au carbone 14 dans le noyau nous permettra d’approfondir les études métaboliques abordées lors de ce travail.

  • Titre traduit

    Synthesis of 14C colchicine: contribution to the study of its "in vitro" toxicity


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (232 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 217-224

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1986)300
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.