Applications des polymorphismes de l'ADN à l'étude de la déficience en 21-hydroxylase

par Etienne Mornet

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de Josué Feingold.

Soutenue en 1986

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Ce travail contribue à l'étude des rapports existants entre le système HLA et le déficit en 21-hydroxylase. Les aspects de génétique des populations ainsi que les aspects cliniques, moléculaires et techniques sont successivement abordés. En génétique des populations, nous avons pu établir grâce à une vaste enquête en France, que l'incidence de la maladie varie de 1/96000 en Aquitaine à 1/12800 en Auvergne (1/23000 en moyenne) et que la valeur du coefficient moyen de consanguinité est de 270 10-5 chez les malades. Au niveau clinique, le diagnostic prénatal de la forme classique de la maladie a été réalisé dans le premier trimestre de la grossesse par analyse de l'ADN avec des sondes ADNc HLA classe I et II. L'ADN du fœtus est préparé à partir des villosités choriales prélevées à la 10ème semaine de grossesse et l’ADN des parents et du premier enfant atteint est préparé à partir du sang. Après digestion par 3 ou plus enzymes de restriction, l'ADN est transférée selon la technique de Southern et hybridé par une sonde HLA classe 1 puis classe 2. La comparaison des fragments obtenus chez les différents membres de la famille permet de déduire le génotype HLA du fœtus et donc de prédire s'il est atteint de la maladie ou non. Les 14 diagnostics réalisés ont tous été confirmés par la biochimie ou par typage HLA ultérieur. Au niveau moléculaire, les polymorphismes de l'ADN sur un grand nombre de patients avec plusieurs enzymes de restriction ont été étudiés par hybridation avec une sonde ADNc de la 21-hydroxylase humaine. Des associations significatives ont été trouvées entre les 2 formes cliniques de la maladie et des allèles HLA: Un fragment Eco RI de 14 kb et un fragment Taq I de 3,2 kb ont été trouvés associés à la forme tardive de la maladie dans les haplotypes Bl4 (p<0,001) et un fragment Taq I de 3,7 kb est trouvé associé à la forme classique dans les haplotypes Bw47. Enfin, une association est trouvée avec l'antigène B8 et le fragment Taq l 3,2 kb chez les individus normaux. Les mutations mises en évidence correspondent à des délétions et à des duplications particulièrement fréquentes dans cette région à cause des crossing-over inégaux qui interviennent entre des gènes très homologues (C4 A et C4 B d'une part, 21-0H A et 21-0H B d'autre part). Enfin, au niveau technique, nous avons cherché à mettre au point une méthode très rapide de clonage afin d'étudier les polymorphismes de l'ADN au niveau de la séquence chez un grand nombre d'individus. Cette technique est basée sur l'hybridation d'oligonucléotides sur les extrémités d'un fragment de restriction dégagé par la polymérase T4. Dans un ensemble de fragments ainsi traités, seul le fragment hybridé est clonable.

  • Titre traduit

    Applications of dna polymorphisms in study of 21-hydroxylase deficiency


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (150 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 143-148

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1986)236
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.