Variétés de Seifert et entrelacs de Montesinos : symétries, genre de Heegaard et nombre de ponts

par Michel Boileau

Thèse de doctorat en Mathématiques

Sous la direction de Directeur de thèse inconnu.

Soutenue en 1986

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Dans la première partie de ce travail, on étudie le groupe des symétries, π0Diff(S3,L), d’un entrelacs L dans S3. On calcule explicitement ce groupe pour une famille infinie d’entrelacs, appelés entrelacs de Montesinos, et qui contient 25% des nœuds tabulés jusqu’à 11 croisements. Cette première partie contient aussi des résultats de types plus généraux : en particulier sur les sous-groupes de torsion du groupe π0Diff(S3,L), sur une symétrie particulière des entrelacs, l’inversion, et sur une caractérisation algébrique du groupe π0Diff(S3,L) en tant que groupe d’automorphismes extérieurs d’un groupe « orbifold » associé à l’entrelacs L. Dans la seconde partie, on calcule le genre de Heegaard de certaines variétés de dimension 3, les variétés de Seifert, ainsi que le nombre de ponts des entrelacs de Montesinos. Ce calcul montre en particulier que le genre de Heegaard d’une variété de dimension 3 peut être strictement plus grand que le rang de son groupe fondamental. Par contre, on montre que l’extérieur d’un nœud satellite, dont le groupe fondamental est engendré par deux éléments , a un genre de Heegaard égal à 2.

  • Titre traduit

    Seifert manifolds and Montesinos links : symmetries, Heegaard genus and bridge number


  • Résumé

    In the first part of this work, we study the symmetry group, π0Diff(S3,L) , of a link L in S3. We explicitly compute this group for an infinite family of links, called Montesinos links, and which contains 25 % of the knots up to 11 crossings. This first part contains also other less specific results: mainly about torsion subgroups of the group π1Diff(S3,L), about strong inversibility of links, and about an algebraic characterization of the group π0Diff(S3,L) π0Diff(S3,L) in term of outer automorphisms group of an "orbifold group" associated to the link L. In the second part, we compute the Heegaard genus of some 3-dimensional manifolds, namely the Seifert manifolds. We compute also the bridge number of Montesinos links. It follows from the Heegaard genus computation that the Heegaard genus of a 3-dimensionalmanifold can be strictly bigger than the rank of its fundamental group.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (pagination multiple [144] p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr., 11 p

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1986)226
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-034348
  • Bibliothèque : Bibliothèque Mathématique Jacques Hadamard (Orsay, Essonne).
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : BOIL
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.